Euro 2021 : où regarder les matchs ailleurs que sur son canapé ?

Hésitation des villes autour des fan zones, interdiction municipale de diffusion en terrasse… À un jour du coup d'envoi de l'Euro de football vendredi beaucoup se demandent où ils pourront assister aux rencontres à défaut d’avoir dégoté une place au stade.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les terrasses à Rennes, à l'occasion du passage du couvre-feu à 23h, le 9 juin 2021. (EVAN LEBASTARD / FRANCE-BLEU ARMORIQUE)

Elle a été la première grande ville à dégainer. A Rennes, aucun match de l’Euro de football, dont le coup d’envoi doit être lancé vendredi 11 juin, ne sera diffusé sur les terrasses de la capitale bretonne. Une décision en partie motivée par des craintes d’attroupements sur la voie publique, mais pas seulement. Le respect du couvre-feu désormais à 23 heures avec des matchs débutants pour la plupart à 21 heures pose question.

Les bars fermant à 23h, le repliement des terrasses doit se faire à 22h30. On imagine difficilement le patron d’un bar couper l’écran.

Cyrille Morel, adjoint à la sécurité et à la vie nocturne de la métropole

franceinfo

Mais le cœur du débat est surtout le phénomène d'attraction devant l'écran disposé sur les terrasses où six personnes maximum sont autorisées autour d'une même table et où la consommation debout est interdite.

Selon Laurent Lutse, président de la branche cafés de l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie, ce protocole en vigueur jusqu'au 30 juin est gérable. Même s'il s'inquiète qu'un propriétaire puisse rapidement se faire déborder : "S'il y a 50 ou 100 personnes qui se mettent à regarder le match debout devant sa terrasse, que pourra-t-il faire ? Voilà, il est là, le problème", souligne-t-il. "Certains ne veulent pas prendre de risque, j’ai peur qu’il y ait beaucoup de municipalités qui interdisent les diffusions."

La réticence autour des fan zones

Les bars peuvent retransmettre les rencontres, mais leurs terrasses sont soumises à une autorisation municipale et d’autres villes pourraient être tentées de suivre l’exemple rennais. L’enclenchement mercredi de la troisième et avant dernière phase du déconfinement ne règle donc pas tout. 

Si l’éventualité des fan zones aménagées a été validée par la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, les grandes villes hésitent encore à les mettre en place. Les fan zones sont soumises jusqu’au 30 juin à un protocole sanitaire très strict, avec obligation d'être assis, distanciation sociale, et pass sanitaire obligatoire à partir de 1 000 personnes.

Resterait alors l'option des matchs retransmis à l'intérieur des bars et restaurants. Dans ce cas-là, beaucoup moins de risque de déroger au protocole, mais avec une jauge maximale réduite à 50%.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.