"The Undoing", "The Virtues", "Dix pour cent"... On regarde quoi comme séries en octobre ?

Chaque mois, franceinfo vous propose une sélection de séries à découvrir à la télévision ou sur les plateformes de SVoD.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 9 min.
Nicole Kidman et Hugh Grant dans la série "The Undoing", diffusée sur OCS à partir du 26 octobre 2020. (HBO)

Cette fois, on y est, c'est vraiment la rentrée. Après un mois de septembre finalement assez morose, l'arrivée de l'automne nous apporte son lot de nouvelles séries intrigantes à souhait. On ne peut que s'en réjouir, alors qu'il est recommandé de rester chez soi du fait de la situation sanitaire actuelle (oui, il faut bien trouver des compensations).

"Kidnapping" (depuis le 1er octobre sur Arte)

Lorsque Minna, âgée de 11 mois, est enlevée dans un jardin d'enfants de Copenhague, les soupçons se portent immédiatement sur le père. Séparé de la mère de l'enfant, Zaid est un réfugié iranien qui supporte mal de ne voir sa fille que deux heures par semaine. Si l'affaire semble entendue pour le département des enquêtes criminelles, il n'en est pas de même pour Rolf Larsen (Anders W. Berthelsen, découvert dans The Killing), un des policiers chargés de l'enquête. Mais lorsqu'il se retrouve à suivre une autre piste, un soir où il a la garde de son bébé, celui-ci disparaît dans ce qui semble être un tragique accident. Une théorie à laquelle Rolf se refuse de croire.

Sous des allures de classique thriller scandinave, Kidnapping nous entraîne hors des frontières danoises. Créée par Torleif Hoppe, co-créateur de The Killing, cette série en huit épisodes de 45 minutes nous plonge au cœur des rouages de l'Europe et de ses préjugés, avec pour toile de fond le trafic d'enfants. On appréciera d'y retrouver également l'immense Charlotte Rampling, parfaite en inspectrice de la police judiciaire française. Diffusée dans le cadre de deux soirées les 1er et 8 octobre, la série est déjà disponible en intégralité, et jusqu'au 6 novembre, sur arte.tv.

"The Virtues" (depuis le 1er octobre sur arte.tv)

Lorsque son ex-femme part s'installer en Australie pour refaire sa vie avec son nouveau compagnon et son fils, Joseph (Stephen Graham) perd pied. Pour ce peintre en bâtiment, alcoolique et dépressif, c'est l'événement de trop. Sur un coup de tête, il plaque tout et quitte lui aussi l'Angleterre. Direction l'Irlande, son île natale, pour affronter ce qui le ronge depuis si longtemps...

Shane Meadows, réalisateur de This is England, puise dans sa propre enfance pour nous livrer The Virtues, une minisérie sombre et puissante autour de la vengeance et du pardon. On pense évidemment à Ken Loach et à Mike Leigh devant le chemin de croix qu'entreprend cet homme brisé. Les quatre épisodes de la série, doublement primée lors de la dernière édition du festival Séries mania (Grand Prix et prix d’interprétation masculine pour Stephen Graham), sont disponibles sur arte.tv jusqu'à la fin de l'année. Une diffusion inédite (The Virtues ne devrait pas être programmée à l'antenne) initiée par la chaîne franco-allemande, qui a annoncé vouloir mettre gratuitement à disposition de nombreuses séries sur son site internet. Sont également disponibles dès à présent d'autres séries britanniques comme Inside n°9, Ill Behaviour ou A Young Doctor's Notebook avec Jon Hamm (Mad Men) et Daniel Radcliffe (le célèbre interprète de Harry Potter).

"The Walking Dead : World Beyond" (à partir du 5 octobre sur Amazon Prime Video)

Après Fear the Walking Dead (qui entre dans sa 6e saison), voici le deuxième spin-off de la série The Walking Dead qui achèvera sa diffusion l'an prochain avec sa onzième saison. Si le premier explore ce qui s'est passé avant les événements racontés dans la série mère, World Beyond s'intéresse à l'après-cataclysme, alors que plus de dix années ont passé depuis que le monde est infesté de zombies. Les survivants l'ont depuis partiellement reconstruit, comme cette communauté de près de 10 000 habitants qui vit derrière des murs d'enceinte dans le Nebraska. Au niveau national, une mystérieuse organisation militarisée nommée Civic Republic a pris le pouvoir, et ses méthodes controversées ne plaisent pas à tout le monde. Au cœur du récit, on suivra particulièrement les jeunes sœurs Hope et Iris, qui décident de quitter la colonie, accompagnées par deux camarades, afin de retrouver leur père réquisitionné pour travailler sur un remède.

Si vous n'avez pas tenu les neuf saisons (très inégales) de The Walking Dead, pas de panique. The Walking Dead : World Beyond peut tout à fait se visionner sans savoir ce qui est advenu du charismatique héros Rick Grimes. La nouvelle série inspirée de l'univers imaginé par le scénariste Robert Kirkman (ici producteur exécutif) aborde des enjeux moins liés au survivalisme. Au casting, on retrouvera Annet Mahendru, découverte en espionne russe dans The Americans et Julia Ormond (Che, L'Etrange Histoire de Benjamin Button). Les dix épisodes seront disponibles à partir du 5 octobre sur Amazon Prime Video et une deuxième saison a déjà été commandée.

"L'Etoffe des héros" (à partir du 9 octobre sur Disney+)

A la fin des années 1950, en pleine guerre froide, les Etats-Unis décident de lancer le programme Mercury avec pour objectif d'envoyer, pour la première fois dans l'histoire, un homme en orbite autour de la Terre. Avec la création de la Nasa, le gouvernement américain entend rattraper son retard sur la Russie en matière de conquête spatiale. Sept hommes, baptisés les "Mercury Seven" vont alors être recrutés pour devenir les premiers astronautes américains.

Adapté du best-seller éponyme de Tom Wolfe, L'Etoffe des héros s'attache plus particulièrement au destin de deux de ces hommes, des pilotes d'essai aux valeurs très différentes, le major John Glenn (Patrick J. Adams, alias Mike Ross dans Suits) et le lieutenant-commandant Alan Shepard (Jake McDorman, vu récemment dans Limitless et What We Do in the Shadows). La série, produite pour National Geographic, sera diffusée sur Disney+. Les deux premiers épisodes seront disponibles le 9 octobre, puis la plateforme dévoilera un épisode chaque semaine.

"The Haunting of Bly Manor" (le 9 octobre sur Netflix)

En voyage à Londres à la fin des années 80, une jeune Américaine, Dani Clayton, décide de prolonger son séjour en acceptant un travail de jeune fille au pair dans une imposante maison à Bly, charmante bourgade isolée dans la campagne anglaise. En compagnie d'une gouvernante, d'un cuisinier et d'une jeune femme préposée au jardin, elle a la charge de deux enfants, Miles et Flora Wingrave. Orphelins depuis deux ans, ces bambins au premier abord adorables se révèlent vite inquiétants.

Il y a deux ans, Netflix a lancé avec succès sa première série horrifique avec The Haunting of Hill House. L'arc narratif étant bouclé à l'issue de la saison, le créateur a finalement décidé de transformer l'essai en anthologie. The Haunting of Bly Manor reprend un décor similaire, une vieille maison dans laquelle se déroulent des phénomènes étranges. Ce nouveau volet est adapté d'une nouvelle d'Henry James, Le Tour d'écrou. Victoria Pedretti, révélée dans The Haunting of Hill House (et vue depuis dans You), se trouve au centre de l'histoire. Carla Gugino, également au casting de The Haunting of Hill House, fait le lien entre les deux histoires en devenant la narratrice. Enfin, les amateurs de séries seront ravis de retrouver T'Nia Miller, découverte l'an passé dans Years and Years. Les neuf épisodes seront disponibles le 9 octobre sur Netflix.

"Two Weeks to Live" (à partir du 15 octobre sur Canal+)

Après le meurtre de son père, la jeune Kim (Maisie Williams, Arya Stark dans Game of Thrones) a été élevée à l'écart de la société. Craignant pour sa vie, sa mère l'a entraînée aux techniques de combat et de survie. Elle lui a également présenté le monde extérieur comme extrêmement dangereux, jusqu'au jour où la jeune fille de 21 ans décide de s'y aventurer, pour partir sur les traces du passé de son père et venger sa mort.

Après avoir joué (et grandi) pendant huit ans dans la série qui l'a rendue mondialement célèbre, la Britannique Maisie Williams s'essaye cette fois à la comédie. En réalité, Kim, crédule mais experte en maniement d'armes, est une sorte d'Arya Stark plongée dans notre monde moderne. Sans surprise, les situations se révèlent souvent cocasses. Les six épisodes de 30 minutes seront diffusés le temps de deux soirées sur Canal+ à partir du 15 octobre. Ils seront également disponibles sur MyCanal.

"The Undoing" (à partir du 26 octobre sur OCS)

Thérapeute reconnue, Grace Fraser (Nicole Kidman) partage une existence sans histoire dans un quartier huppé de Manhattan. Entre ses patients, ses réunions avec d'autres mères de famille pour préparer des actions caritatives, et une vie de famille classique avec son mari oncologue, Jonathan (Hugh Grant), et leur fils Henry, tout semble aller pour le mieux. Mais cette vie, si tranquille en apparence, se retrouve bouleversée lorsque la mère d'un enfant scolarisé dans le même établissement qu'Henry est découverte assassinée, et que Jonathan disparaît mystérieusement.

Après Big Little Lies, Nicole Kidman retrouve le créateur David E. Kelley (Ally McBeal) pour une minisérie tirée du roman You Should Have Known (Les Premières Impressions) de la romancière américaine Jean Hanff Korelitz. Outre Hugh Grant, l'actrice australienne (également coproductrice exécutive de la série) donne la réplique au toujours génial Donald Sutherland. Les six épisodes de ce thriller psychologique seront disponibles sur OCS en US+24 à compter du 26 octobre. C'est sans conteste l'événement à côté duquel il ne faut absolument pas passer en octobre.

"Utopia" (le 30 octobre sur Amazon Prime Video)

En emménageant dans leur nouvelle maison, un couple tombe sur ce qui ressemble à des planches d'une bande dessinée intitulée Utopia. Très vite, ils comprennent qu'il s'agit de la suite de Dystopia, BD à succès vénérée par de nombreux lecteurs. Espérant faire une bonne affaire, ils mettent leur découverte aux enchères lors d'une convention de fans de culture pop. Un petit groupe de geeks espère remporter la mise, convaincu que ces planches dissimulent des indices pour sauver l'humanité. Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir récupérer ce manuscrit à tout prix. Commence un jeu du chat et de la souris ponctué de nombreux meurtres.

Si vous suivez les séries britanniques, vous aurez compris qu'il s'agit d'une version américaine de la fiction du même nom diffusée entre 2013 et 2014 sur Channel 4. Confié à la scénariste primée Gillian Flynn (Sharp Objects, Gone Girl) et au réalisateur Toby Haynes (à l'œuvre sur Sherlock et Black Mirror), Utopia réjouira peut-être les fans de la première heure, désespérés de n'avoir jamais eu de troisième saison, et enthousiasmera ceux qui ne connaissent pas l'original. Du reste, le casting est des plus réussis, avec entre autres la présence de Desmin Borges (découvert dans You're the Worst) et de John Cusack. Les huit épisodes seront disponibles sur Amazon Prime Video le 30 octobre.

Du côté des reprises...

Sur Netflix, citons la deuxième saison de Radiant, série d'animation adaptée du manga signé par le Français Tony Valente, disponible depuis le 1er octobre, tout comme la sixième et dernière saison de How to Get Away with Murder. Par ailleurs, le 16 octobre, il sera temps de retrouver tout l'équipage de Star Trek: Discovery, qui revient pour une troisième saison.

via GIPHY

Sur OCS, ne manquez pas la dixième (et avant-dernière) saison de The Walking Dead à partir du 5 octobre. Du côté de Disney+, on commencera à mettre en ligne la deuxième saison de The Mandalorian à partir du 30 octobre. Enfin, ne ratez pas sur France 2 à partir du 21 octobre, la quatrième saison de Dix pour cent avec, comme invités spéciaux, Charlotte Gainsbourg, Franck Dubosc, ou encore Sigourney Weaver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.