Wentworth Miller critique la loi anti-homos en Russie et fait son coming-out

L'acteur de "Prison Break" révèle son homosexualité dans une lettre où il informe la directrice du Festival international du film à Saint-Pétersbourg qu'il n'y participera pas.

L\'acteur Wentworth Miller, star de la série \"Prison Break\", à la conférence de presse pour le film \"Resident Evil: Afterlife\", à Tokyo (Japon), le 3 septembre 2010.
L'acteur Wentworth Miller, star de la série "Prison Break", à la conférence de presse pour le film "Resident Evil: Afterlife", à Tokyo (Japon), le 3 septembre 2010. (KIYOSHI OTA / GETTY IMAGES)

"Merci de votre invitation, mais en tant qu'homosexuel, je dois la décliner." Wentworth Miller, le héros de la série Prison Break, a annulé sa participation au Festival international du film à Saint-Pétersbourg (Russie) et fait du même coup son coming-out, dans une lettre envoyée mercredi 21 août à Marie Averbakh, la directrice de la manifestation.

Dans cette missive (en anglais) publiée par l'ONG de défense des droits des homosexuels Glaad, il explique être "profondément heurté par l'attitude du gouvernement russe envers les hommes et femmes homosexuels". "La situation n'est en aucun cas acceptable et je ne peux pas, en toute conscience, participer à un événement organisé par un pays qui refuse systématiquement aux gens comme moi leur droit élémentaire à vivre et aimer ouvertement. Quand et si les circonstances s'améliorent, peut-être pourrai-je faire un autre choix", conclut l'acteur de 41 ans.

Au mois de juin, le gouvernement russe a adopté une loi qui condamne la "propagande homosexuelle". Cette décision perturbe la tenue d'événements internationaux en Russie, comme les Mondiaux d'athlétisme à Moscou au mois d'août ou les Jeux olympiques de Sotchi, en 2014.