Incendie de Notre-Dame : quelle sera l'aide du Vatican ?

Le Saint-Siège a fait savoir qu'il était disposé à offrir son savoir-faire pour reconstruire l'édifice qui a brûlé ce lundi. 

Le Pape François pendant son audience générale le 17 avril 2019 place Saint-Pierre au Vatican.
Le Pape François pendant son audience générale le 17 avril 2019 place Saint-Pierre au Vatican. (TIZIANA FABI / AFP)

Deux jours après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi 15 avril, alors qu'Édouard Philippe annonce un projet de loi pour la souscription nationale et un concours international d'architectes pour reconstruire la flèche, les dons continuent à affluer. Pinault, Arnault, LVMH, Bouygues, Bolloré, Total... Des grosses fortunes françaises ont mis la main à la pochela barre du milliard devrait être dépassée dès mercredi selon l'animateur Stéphane Bern. 

>> Le Pape François souhaite "la mobilisation de tous" pour reconstruire Notre-Dame

Le pape se dit "peiné". Place Saint-Pierre, devant des fidèles du monde entier, il a à nouveau exprimé "son amitié et sa proximité aux Parisiens et aux Français", ce qu’il avait déjà fait mardi après-midi, lors d’une conversation téléphonique avec le président Macron. Mais concrètement quelle sera l’aide du Vatican ?

Le "savoir-faire" technique du Vatican

S’il remercie encore ceux qui au risque de leur vie se sont impliqués pour sauver la basilique, le pape François pense également à l’avenir. "Que la Vierge Marie soutienne le travail de reconstruction : qu’il puisse être une œuvre chorale, à la louange et à la gloire de Dieu", a-t-il déclaré. Devant les pèlerins francophones réunis place Saint-Pierre pour l’audience générale, le pape n’a cependant pas précisé de quelle manière le saint Siège collaborera.

Mardi, le président du conseil pour la Culture du Saint-Siège, le cardinal Gianfranco Ravasi, a fait savoir que le Vatican était disposé à offrir "son savoir-faire".

Une des contributions majeures que le Saint-Siège peut offrir est essentiellement technique, on pense aux musées du Vatican. On dispose en effet de compétences de très grande qualité reconnues dans le monde entierGianfranco RavasiPrésident pour la Culture du Saint-Siège

Aucune somme débloquée pour l'instant

Pour l’instant, aucune somme n’a été débloquée. Il faut dire que les finances du Saint-Siège sont dans le rouge, avec environ un milliard de rentrées mais près de 3 000 employés et de très nombreux retraités à payer. On est loin du mythe de l’opulence. Lors de catastrophes environnementales, le Vatican débloque en général des fonds, mais rarement plus de 100 000 euros, comme ce fut le cas avec les récentes inondations en Iran.

Le reportage de Marie Duhamel au Vatican
--'--
--'--