L'appel du 18-Juin 1940, un moment historique

Le 17 juin 1940, la veille de l’appel du général de Gaulle à Londres, le maréchal Pétain avait signé l’armistice avec le régime nazi d'Hitler après la déroute de l’armée française.

France 2

Une voix, celle du général De Gaulle à la BBC à Londres (Royaume-Uni), le regard rivé sur quelques feuilles de papier. Le discours historique d’un appel à la résistance française. "C’était un homme de l’histoire, il se savait tel, alors même qu’il n’y était pas encore rentré", explique Yves De Gaulle, son petit-fils. Le 18 juin 1940, Charles De Gaulle est en effet encore peu connu.

Exode

La veille, le maréchal Pétain a annoncé l’armistice avec les Allemands. L’armée est en déroute et pour huit millions de Français, c’est l’exode. En France, ils sont peu nombreux à entendre l’appel du 18-Juin. Michèle Agniel y parviendra finalement le 22 juin. "Tout d’un coup, de Gaulle a été celui qui a représenté l’espoir, cela a été très important, parce que vous savez, l’espoir fait vivre et c’est la vérité", explique Michèle Agniel, résistante lors de la Seconde Guerre mondiale. Le discours que l’on entend le plus souvent est celui qui a été prononcé quatre jours plus tard.

Le JT
Les autres sujets du JT
De Gaulle, lors de l\'appel du 18-Juin.
De Gaulle, lors de l'appel du 18-Juin. (France 2)