Histoire : la dépouille du général Charles Étienne Gudin va être rapatriée en France

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Histoire : la dépouille du général Charles Étienne Gudin va être rapatriée en France
France 2
Article rédigé par
L. Lacroix - France 2
France Télévisions

La dépouille du général Charles Étienne Gudin, tombé lors de la campagne de Russie, va rentrer en France. Des fouilles avaient permis de découvrir ses ossements en 2019.

Il y a d’abord le moment solennel. Le transfert, mercredi 23 juin, des restes du général Charles Étienne Gudin dans le cercueil qui va le ramener en France, 209 ans après sa mort. Puis, à l’abri, dans les jardins de l’ambassade de France à Moscou (Russie), le moment officiel : le cercueil est définitivement fermé sous l’œil du consul de France, puis scellé. Il le restera jusqu’à son retour dans l’Hexagone. Général de Napoléon, Charles Étienne Gudin est mort en 1812, pendant la campagne de Russie, lors de la bataille de Valoutina Gora.

"Il a son nom sous l’Arc de Triomphe"

Sa tombe n’a été retrouvée qu’il y a deux ans, à Smolensk, dans l’ouest de la Russie. Aujourd’hui, ses descendants espèrent une cérémonie officielle. "C’est un de nos plus brillants généraux, il a son nom sous l’Arc de Triomphe. Donc c’est quand même assez étrange qu’on le rapatrie et qu’il n’y ait juste que sa famille sur le tarmac pour l’accueillir", indique Albéric d’Orléans, descendant de Charles Étienne Gudin. Le corps doit rentrer en France le 13 juillet. Pour l’instant, aucune cérémonie officielle n’est prévue, indique l’Élysée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.