Le corps du général Gudin, proche de Napoléon, retrouvé en Russie

Le squelette d'un général de Napoléon a été identifié en Russie grâce à son ADN, 200 ans après sa mort. La dépouille de Charles-Étienne Gudin pourrait être bientôt transférée aux Invalides.

FRANCEINFO

C'était un mystère vieux de plus de deux siècles. La dépouille d'un général et ami de Napoléon, Charles-Étienne Gudin, était enfouie quelque part en Russie. L'été dernier, son squelette a enfin été retrouvé mis au jour près de Smolensk par une équipe d'archéologues franco-russes. Il avait été fauché par un boulet de canon russe en 1812. Igor Yassinski, dont un ancêtre a fait partie des troupes de Napoléon, explique : "Gudin a été blessé dans ce périmètre à plus ou moins dix mètres. Sa jambe a été arrachée au niveau du genou et son autre jambe, la droite, a été blessée par un obus au niveau du mollet".

Napoléon saluait sa bravoure

Le squelette retrouvé cet été a lui aussi été amputé d'une jambe. Mais pour être sûr qu'il s'agit bien du général Gudin, il a fallu faire parler l'ADN. À Marseille (Bouches-du-Rhône), dans un laboratoire de la police scientifique, un expert a prélevé des cellules dans un fémur et une dent. La comparaison avec l'ADN de la famille du général s'est révélée positive à 99,99%. De Charles-Étienne Gudin, Napoléon Bonaparte a écrit qu'il était l'un des anciens officiers les plus distingués par sa bravoure. Ses descendants espèrent désormais son retour en France pour une cérémonie et une inhumation aux Invalides, à Paris.

Après deux siècles de mystère, les résultats de tests ADN confirment que la dépouille retrouvée par des archéologues français et russes en juillet 2019 est bien celle du général Gudin. Un officier qui avait disparu en pleine campagne napoléonienne de Russie. Il pourrait bientôt rejoindre la France.
Après deux siècles de mystère, les résultats de tests ADN confirment que la dépouille retrouvée par des archéologues français et russes en juillet 2019 est bien celle du général Gudin. Un officier qui avait disparu en pleine campagne napoléonienne de Russie. Il pourrait bientôt rejoindre la France. (France 3)