Génération 98 : quart de finale et début de l'engouement

Vingt ans après l'exploit, franceinfo revient sur l'épopée de l'équipe de France lors de la Coupe du monde 98. 

FRANCEINFO

Coupe du monde 1998 : la France bat difficilement le Paraguay, 1 à 0. Laurent Blanc inscrit le but en or qui permet de qualifier les Bleus pour les quarts de finale. "Le retour en car est historique, témoigne l'ancien joueur de l'équipe de France, car on revient à notre base, qui est Clairefontaine (Yvelines). Dans ce bus, vous ne pouvez pas savoir, il fait très, très chaud. On est sur l'autoroute, et bien sûr, au bout d'un moment, les supporters s'aperçoivent que c'est l'équipe de France, donc on est escortés sur Paris, c'est incroyable", se souvient-il.

"La ferveur populaire, on a commencé vraiment à la sentir à partir des quarts de finale"

"C'est le début de la fin, poursuit Laurent Blanc. Là, le public et les supporters, commencent à dire : 'Ils sont peut-être capables de gagner la Coupe du monde'". "On a déclenché une ambiance, une vague populaire, qui nous a accompagnés", se souvient Christian Karembeu. "Avant la Coupe du monde, on n'est pas très sereins, les médias ne sont pas très confiants, rappelle Laurent Blanc. On a gagné, on peut l'avouer maintenant !". Pour Didier Deschamps, "il y a une montée en puissance, et la ferveur populaire, on a commencé vraiment à la sentir à partir des quarts de finale, où là, on sentait que la France vibrait pour nous, et que c'était notre heure". "Pourquoi c'est beau le sport ?, interroge Zinedine Zidane. Parce que ça réunit tout le monde."

Laurent Blanc, joueur de football dans l\'equipe de France contre le Paraguay, pendant la Coupe du Monde de 1998 au stade de Lens, le 28 juin 1998.
Laurent Blanc, joueur de football dans l'equipe de France contre le Paraguay, pendant la Coupe du Monde de 1998 au stade de Lens, le 28 juin 1998. (GABRIEL BOUYS / AFP)