La chanson du président du Libéria George Weah contre le coronavirus désormais au service de l'ONU

L'ancienne star du foot devenue président il y a deux ans, avait enregistré en avril avec des choristes la chanson "Dressons-nous pour combattre le coronavirus". 

Juillet 2019 : George Weah, président du Libéria, prononce un discours dans le cadre du 172e anniversaire de la Déclaration d\'indépendance du pays.
Juillet 2019 : George Weah, président du Libéria, prononce un discours dans le cadre du 172e anniversaire de la Déclaration d'indépendance du pays. (AHMED JALLANZO / EPA)

Il y a au départ cette chanson de lutte contre l'épidémie, réalisée à l'initiative du président du Libéria, George Weah, Dressons-nous pour combattre le coronavirus

La bonne parole sanitaire sur une musique enjouée 

Dans sa chanson, l'ancienne star du foot devenue président il y a deux ans dispense, sur une musique enjouée de percussions et de cordes agrémentée de voix féminines, la bonne parole sur la manière dont le virus se propage, sur la nécessité de se laver les mains et sur les symptômes de la maladie. 

YouTube / Présidence du Libéria

La présidence assure que c'est George Weah lui-même qui a écrit la chanson, à partir du constat que la majorité des Libériens n'ont pas accès à internet, mais que tous écoutent la radio. Le Liberia a déclaré 280 cas de contamination et 27 décès. Le titre est devenu populaire au Liberia et ailleurs sur le continent, selon la présidence.

La campagne #DontGoViral de l'ONU récupère la chanson

Le président libérien George Weah a autorisé l'ONU à se servir de sa chanson contre le coronavirus pour une campagne d'information sur le Covid-19, ont indiqué ses services samedi sur les réseaux sociaux. Le titre Dressons-nous pour combattre le coronavirus fera partie de #DontGoViral, campagne en ligne lancée par l'Unesco et mettant en commun des contenus locaux libres de droits pour informer les publics en Afrique, a dit la présidence.

L'Unesco a aussi demandé au président de contribuer à mobiliser les personnalités innovantes et les artistes en faveur de la campagne. Le but est aussi de combattre la prolifération de fausses informations sur le coronavirus, a-t-elle dit.