Victoires du Jazz : découvrez le prestigieux palmarès 2021

Pierrick Pédron, Michel Portal, Isabel Sörling, Sélène Saint-Aimé, le Belmondo Quintet et le groupe San Salvador, tel est le palmarès 2021 des Victoires du Jazz (et des Musiques du monde) dévoilé mardi soir à Paris. Le pianiste Alain Jean-Marie s'est vu décerner une Victoire d'honneur.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Le saxophoniste Pierrick Pédron a été sacré artiste instrumental de l'année 2021 aux Victoires du jazz (photo prise le 30 juin 2018 au Paris Jazz Festival) (ERIC BALEDENT / MAXPPP)

Le palmarès 2021 des Victoires du Jazz, renforcé d'un trophée concernant les musiques du monde, a été dévoilé mardi soir, 5 octobre 2021, à l'auditorium de la Sacem à Paris. Sont sacrés le saxophoniste Pierrick Pédron (artiste instrumental), la chanteuse Isabel Sörling (artiste vocale), le clarinettiste et saxophoniste Michel Portal (album jazz), la contrebassiste et chanteuse Sélène Saint-Aimé (révélation), le Belmondo Quintet (groupe de l'année) et le collectif San Salvador (album de musiques du monde). Le pianiste Alain Jean-Marie a reçu une Victoire d'honneur.

Si le palmarès 2020 intégrait des lauréats ex-aequo dans trois catégories, ce n'est donc pas le cas de la moisson 2021, par ailleurs assez équilibrée en termes de parité et diverse quant aux générations représentées (26 ans pour la benjamine, 85 ans pour le doyen). Les lauréats, ainsi que plusieurs artistes nommés, ont été présentés à l'occasion d'un beau documentaire tourné fin juin aux Folies Bergère, offrant de larges plages musicales et permettant d'entendre des témoignages très personnels des musiciens. Réalisé par Damien Cabrespines et Magali Cesari, il sera diffusé le 5 novembre sur France 5 en deuxième partie de soirée.

Artiste instrumental : Pierrick Pédron

C'est au moment où il célèbre ses 50 ans par un diptyque musical, Fifty-Fifty (Gazebo), qui s'est ouvert durant l'hiver 2021 sur un premier volet acoustique enregistré à New York, que le saxophoniste Pierrick Pédron reçoit - enfin - sa première Victoire du jazz. Nommé quatre fois depuis 2007 (dont trois depuis 2012), le saxophoniste alto natif de Saint-Brieuc, Prix Django Reinhardt 2006 de l'Académie du jazz (qui l'a distingué par ailleurs pour deux albums), autant à l'aise dans le bebop que dans des explorations plus électro et rock, remporte la Victoire de l'artiste instrumental de l'année. Si le premier épidose de Fifty-Fifty a été enregistré avec des pointures américaines, le second, attendu cet automne, met en scène des représentants de la scène jazz française réunis à Paris.

Artiste vocale : Isabel Sörling

Vocaliste suédoise née à Ulricehamn (à 120 km à l'est de Göteborg), Isabel Sörling vit à Paris depuis de nombreuses années. Elle y mène une carrière éclectique et brillante, avec en bagage un univers onirique et ardent, saupoudrant d'étincelles volcaniques ses nombreuses collaborations artistiques : le pianiste Paul Lay, la trompettiste Airelle Besson, la batteuse Anne Paceo, le guitariste Paul Jarret, le groupe Novembre d'Antonin-Tri Hoang, le trio You... Sans oublier sa propre carrière solo et son étonnant dernier album en date, Mareld (Iki Records), sorti au printemps 2020.

Révélation (Prix Frank Ténot) : Sélène Saint-Aimé

Contrebassiste et chanteuse, Sélène Saint-Aimé a sorti son premier album, Mare Undarum (Komos), à 25 ans, en septembre 2020. D'origine martiniquaise et ivoirienne par ses parents, elle a eu le coup de foudre pour la contrebasse lors d'un concert du jazzman israélien Avishai Cohen, puis l'opportunité inouïe de faire ses armes à New York à la suite d'une rencontre avec le saxophoniste Steve Coleman, très grande figure du jazz contemporain. Elle a enregistré son premier disque avec une belle équipe constituée notamment par le batteur et percussionniste Sonny Troupé et le violoniste Mathias Levy.

Groupe : Belmondo Quintet

Les célèbres frères Stéphane et Lionel Belmondo, respectivement trompettiste et saxophoniste, animent un quintet de jazz depuis 1993. Dix ans après leur dernier album commun, ils ont fait leur grand retour au disque en mars 2021 avec le bien-nommé Brotherhood (B Flat / Jazz & People), enregistré avec une brillante formation où l'on retrouve l'incontournable Eric Legnini au piano. Au sein d'un répertoire totalement inédit, ils ont glissé un hommage à leur père Yvan, lui-même musicien, qui fut leur mentor, disparu en 2019.

Album jazz : "MP85" de Michel Portal

Il a voulu fêter ses 85 ans en musique, dix ans après son dernier disque Baïlador (2011). Bien lui en a pris : MP85 (Label Bleu), titré en référence à ses initiales et son âge, vaut à Michel Portal la Victoire de l'album jazz de l'année. On y retrouve une formation qui a vu le jour sur la scène du festival Europajazz, au Mans, au printemps 2018, et dans laquelle figure notamment le pianiste Bojan Z (à la réalisation du disque). L'illustre clarinettiste et saxophoniste invite l'auditeur à divers voyages de par le monde, de l'Afrique à l'Arménie, mais avant tout au pays de sa jeunesse et de son enthousiasme éternels.

Album de musiques du monde : "La Grande Folie" de San Salvador

Ensemble de voix et percussions à l'énergie ensorcelante et à la puissance quasiment chamanique, San Salvador a lancé son premier album, La Grande Folie (Pagans / MDC / Pias), en janvier 2021, après avoir brillé sur les scènes de nombreux festivals. Fondé en Corrèze, à Saint-Salvadour, le groupe d'amis d'enfance (qui abrite aussi deux duos frère-soeur) propose un répertoire écrit en occitan, inspiré d'histoires et de thèmes traditionnels.

Victoire d'honneur : Alain Jean-Marie

Alain Jean-Marie, 75 ans, célèbre pianiste guadeloupéen, cultive depuis des décennies les liens entre le jazz et les musiques carribéennes, la biguine en premier lieu, mais également les musiques latines. Discret, modeste et éclectique, il se produit avec autant de grâce en tant que soliste ou en sideman. Personnalité inconique et très respectée du jazz français, il s'est vu remettre sa Victoire par Archie Shepp par le président d'honneur des Victoires du jazz 2021, fin juin aux Folies Bergère, dans une séquence particulièrement touchante à découvrir dans le documentaire qui sera diffusé le 5 novembre sur France 5.

Récapitulatif des nominations 2021

Artiste instrumental(e) : Airelle Besson (trompette), Naïssam Jalal (flûte), Pierrick Pédron (saxophone)
Artiste vocale : Camille Bertault, Élise Caron, Isabel Sörling
Révélation (Prix Frank Ténot) : Louise Jallu (bandonéon), Tony Paeleman (claviers), Sélène Saint-Aimé (contrebasse, voix)
Groupe : Belmondo Quintet, Multiquarium Big Band, Surnatural Orchestra

Album jazz
Abrazo d'Émile Parisien et Vincent Peirani, Love is Everywhere de Laurent Bardainne et Tigre d’eau douce, MP85 de Michel Portal
Album de musiques du monde : La Grande Folie de San Salvador, On/Off de Bachar Mar-Khalifé, Tempo de Dom La Nena

> Retrouver les palmarès 20202019201820172016201520142013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.