SNCF : "Macron applique la politique de Thatcher qui ne marche pas"

Clémentine Autain, députée la France insoumise, est l'invitée politique du Soir 3 ce dimanche 18 mars.

France 3

"Il faut réussir ce premier rendez-vous de contestation jeudi 22 mars, être très nombreux dans la rue", appelle Clémentine Autain ce dimanche soir. "Ce qui est en train de se préparer nous concerne toutes et tous. Ce n'est pas qu'une affaire sur le statut des cheminots. On commence à laminer un service public avant de s'attaquer à d'autres catégories de salariés", estime la députée la France insoumise de Seine-Saint-Denis.

"Emmanuel Macron applique d'une certaine manière à la SNCF la politique de Margaret Thatcher il y a trente ans. On sait maintenant que privatiser le rail ne marche pas. 76% des Anglais réclament le retour à un système nationalisé. En Suisse, le train est 100% public, très innovant et très satisfaisant", assène-t-elle.

Cantat "a purgé une peine"

Sur la violence faite aux femmes, "ce qui me préoccupe le plus, c'est le conseil des ministres qui aura lieu mercredi 21 mars avec la proposition de loi du gouvernement. On va avoir sans doute quelques améliorations législatives, mais pas de moyens pour accompagner la libération de la parole", regrette Clémentine Autain.

Sur le retour de Bertrand Cantat sur scène, "je comprends que des féministes soient en colère, mais il a purgé une peine", conclut la députée insoumise et féministe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Clémentine Autain, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, à Paris le 18 mars 2012.
Clémentine Autain, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, à Paris le 18 mars 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)