Musique : les Eurockéennes de Belfort, un festival qui se distingue par sa programmation généraliste

Les 29e Eurockéennes de Belfort ouvrent leurs portes jeudi sur la presqu'île du Malsaucy. Pendant quatre jours, Iggy Pop, Booba, Phoenix, Justice, Solange et Arcade Fire vont se succéder sur scène. Avec, comme chaque année, une grande variété dans les genres.

En 2016, près de 104.000 festivaliers étaient venus aux Eurockéennes.
En 2016, près de 104.000 festivaliers étaient venus aux Eurockéennes. (/NCY / MAXPPP)

Quand on s'appelle Phoenix, que le succès a déjà depuis longtemps dépassé les frontières françaises, une nouvelle tournée et donc un nouveau spectacle, c'est toujours excitant : "Cela fait plusieurs années qu'on y pense à ce live, à base d'illusions d'optiques [...] On est vraiment excités de parcourir la France". Il y aura donc du lourd aux Eurockéennes, si on y rajoute Justice, Iggy Pop, Royal Blood, Savages ou encore Solange. Une tendance plus étonnante émerge cette année : le hip-hop français. Pour Kem Lalot, le programmateur, la venue de Booba et PNL, deux mastodontes du genre, souligne le côté généraliste et ouvert du festival. 

Pour certains, il y a toujours ce côté 'Vous êtes un festival de rock et vous faites du hip-hop ?' Et bien il y en a toujours eu finalementKem Lalot, programmateur

Il y aura aussi des artistes émergents comme Alkpote, Lorenzo ou Bon Gamin, en plus de la techno de Nina Kraviz, Moderat ou Vitalic. Tous les ingrédients sont réunis pour multiplier les pistes musicales et les publics selon Jean-Paul Roland, le directeur général : "Le danger (...), c'est l'entre-soi finalement [...] La patte des Eurockéennes a toujours été généraliste et ouverte."

En passant de trois à quatre jours de concerts, les Eurockéennes espèrent dépasser les 104 000 entrées de l'édition 2016. grâce notamment à un appât de choix en clôture, les rares et toujours très attendus canadiens d'Arcade Fire.

Les Eurockéennes débutent ce jeudi, et promettent un festival de tendances
--'--
--'--