Viticulture : un goût d'Argentine

Dans le Cahors, où une équipe de France 3 s'est rendue, Français et Argentins ont appris à travailler ensemble au nom de la viticulture.  

France 3

Ils étaient concurrents à distance et sont devenus partenaires. Depuis trois ans, ces deux viticulteurs produisent et commercialisent ensemble le vin d'un vignoble. Chacun y trouve son intérêt. "Ce qu'on trouve ici, c'est de la profondeur, de la minéralité", explique Leo Erazo. 

De nombreux partenariats 

Leur point commun, c'est le malbec. Cette variété de raisin a fait le succès des vignerons argentins, mais elle se trouve ici, dans le Lot. En France, ce cépage a longtemps été sous-exploité et il aura fallu des années de travail pour que le Cahors connaisse la même réussite qu'en Argentine. La société Altos vise une clientèle américaine et elle n'est pas la seule à s'intéresser à la France. À Cahors, cinq domaines ont noué des partenariats. De quoi faire naître quelques inquiétudes. Mais Maurin Beranger, vigneron, rassure sur l'éventualité de voir de nombreux vignobles français passer sous pavillon argentin : "On aura certainement des achats de propriétés, mais ça restera tout à fait dans le raisonnable", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT