Avec un documentaire d'Emmanuelle Béart et une fiction avec Muriel Robin, la télé met l'inceste en pleine lumière

Alors que le gouvernement a lancé la première campagne sur le sujet, deux programmes télé jettent une lumière crue sur les violences sexuelles au sein de la famille.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Une réunion publique de la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) au Palais de la Femme à Paris, en septembre 2022. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Emmanuelle Béart dimanche sur M6, Muriel Robin le 2 octobre sur TF1. La diffusion de ces deux programmes coïncide avec le lancement mi-septembre par le gouvernement de la première campagne sur ce sujet, et la publication jeudi 21 septembre par la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) d'une analyse de 27 000 témoignages reçus en deux ans.

>> "Ça s'est passé l'été de mes 12 ans" : la lettre ouverte de Lilou, qui accuse son grand-père de viols et se bat pour être entendue par la justice

Coréalisé par Emmanuelle Béart et Anastasia Mikova, Un silence si bruyant sera diffusé dimanche 24 septembre à 23h10 sur M6. Ce documentaire recueille la parole de quatre victimes d'inceste. En écho, Emmanuelle Béart livre des éléments de sa propre histoire en révélant avoir vécu ce traumatisme entre 10 et 14 ans. L'actrice de 60 ans ne dévoile pas l'identité de son agresseur, mais a précisé qu'il ne s'agissait pas de Guy Béart, son père chanteur décédé en 2015.

Les autres témoins sont Norma, violée enfant par son grand-père, Pascale, qui a occulté jusqu'à la cinquantaine les abus infligés par son père, Sarah, dont l'ex-compagnon a abusé de leur petite fille, et Joachim, qui accuse ses parents d'inceste, ce qu'ils nient.

"Maltraitance institutionnelle"

Selon Emmanuelle Béart, l'enjeu est de savoir comment "la société peut et doit répondre à cette prise de parole". Cette réponse doit être "politique et sociétale, j'espère que notre film y contribuera", avait-elle lancé dans un message vidéo lors de la présentation du film à la presse début septembre. Pour Sarah, l'une des priorités est d'améliorer le fonctionnement de la justice. Elle lui reproche de n'avoir pas assez pris en compte la parole de sa fille et la sienne, et d'avoir tardé à retirer l'enfant des griffes de son père et agresseur. "C'est une double peine, on est dans une maltraitance de la part de l'agresseur et une maltraitance institutionnelle", déclare-t-elle, en indiquant avoir intenté une procédure contre l'Etat. "Aujourd'hui, ma fille a 12 ans, elle est en phase de reconstruction et je l'accompagne de tout mon amour pour lui permettre d'avancer", ajoute-t-elle dans un sourire.

Autre témoin du documentaire, Norma raconte comment se réparer après l'inceste dans un spectacle d'humour, Norma(le), qui reprendra le 27 septembre au Théâtre du Marais à Paris. "J'avais deux choix : soit me faire attraper par la torpeur de ce que j'avais vécu, soit la sublimer. Je l'ai sublimée en faisant des blagues". "Ça a anéanti notre vie, c'est indéniable, mais on n'a pas que ça, heureusement : on est aussi des gens qui aimons faire l'amour, avoir des relations aux autres ; on ne fait pas que pleurer", souligne-t-elle.

"La télévision joue un rôle essentiel"

Huit jours après Un silence si bruyant, TF1 diffusera le 2 octobre à 21h10 une fiction au titre proche, Les yeux grands fermés. Plus qu'un film sur l'inceste, c'est un film sur le déni de l'inceste. Très convaincante, Muriel Robin y incarne une grand-mère déchirée par un dilemme : doit-elle croire son petit-fils de 6 ans, qui semble être victime d'inceste, ou son fils et père du petit garçon (joué par l'impressionnant Guillaume Labbé), qui le nie farouchement ?

Ce film "permettra certainement d'amener une discussion à l'intérieur de la famille. Chacun va pouvoir se questionner, réfléchir, prendre conscience. La télévision joue là un rôle essentiel", a déclaré l'actrice, citée dans le dossier de presse de TF1. "On est à l'aube d'un début d'éveil des consciences. Car si les chiffres de la réalité de cette situation existent, le silence demeure", a-t-elle déploré.

Un mouvement de libération de la parole sur l'inceste s'est enclenché après la parution du livre La Familia grande de Camille Kouchner début 2021. Dans la rentrée littéraire de ce mois de septembre 2023, un autre livre, Triste Tigre (éditions P.O.L.) de Neige Sinno, aborde l'inceste par une véritable quête littéraire. Récompensé par le prix littéraire du Monde, le livre figure dans la première sélection de presque tous les prix de l'automne, dont le prix Goncourt et le prix Médicis.

Selon la Ciivise, 160 000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année en France et 5,5 millions d'adultes l'ont été dans leur enfance, le plus souvent au sein de leur famille. Emmanuel Béart et Camille Kouchner ont cosigné avec une soixantaine de personnalités une tribune publiée le 7 septembre dans Le Monde, réclamant à Emmanuel Macron le maintien de la Ciivise, censée disparaître le 31 décembre 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.