Tour de France 2023 : L'heure de la revanche pour les sprinteurs ? La 19e étape en questions

Au crépuscule d'un Tour de France pour beaucoup déjà joué, on devrait assister à une arrivée groupée lors de la 19e étape entre Moirans-en-Montagne et Poligny, vendredi.
Article rédigé par franceinfo: sport, Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'arrivée de la 18e étape du Tour de France, à Bourg-en-Bresse, le 20 juillet 2023. (THOMAS SAMSON / AFP)

Au lendemain d'une étape promise aux sprinteurs, mais enlevée par l'échappée, le 19e opus de ce Tour de France 2023 fera de nouveau la part belle aux rapides du peloton, vendredi 21 juillet. Après la victoire surprise de Kasper Asgreen, c'est de nouveau l'occasion pour les équipes de sprinteurs de partir en quête d'un succès, et de préparer la prestigieuse arrivée sur les Champs-Elysées dimanche.

Quel est le profil ?

Avant la dernière grosse journée de course dans les Vosges samedi, avec 172,8 km à parcourir entre Moirans-en-Montagne et Poligny, les coureurs ne seront pas mis au supplice. D'autant plus, que le tracé ne proposera que deux légères difficultés : la côte du bois de Lionge (1,9 km à 5,7%) et la côte d'Ivory (2,3 km à 5,9%).

Une dernière difficulté située à un peu moins de 30 km de l'arrivée qui ne devrait pas empêcher une arrivée groupée selon le directeur de la course, Christian Prudhomme. "Ce n’est pas la côte d’Ivory (...) qui empêchera les sprinteurs de profiter d’une gigantesque piste de lancement : un peu plus de 8 km de ligne droite finale." Un final rectiligne donc, propice à l'organisation des trains de sprinteurs, mais qui pourrait aussi créer de la nervosité.

Le profil de la 19e étape du Tour de France 2023, entre Moirans-en-Montagne et Poligny (172,8km). (ASO)

Qui sont les favoris ?

Kasper Asgreen a gagné, mais la donne n'a pas changée. Intouchable jusqu'ici (quatre succès au sprint sur cette édition), Jasper Philipsen ne s'est pas imposé à Bourg-en-Bresse, mais il ne s'est pas pour autant incliné face à ses concurrents. C'est d'ailleurs lui qui a réglé le sprint du peloton, se classant 4e de l'étape. Alors le Belge de la Alpecin-Deceuninck sera-t-il galvanisé ou plutôt perturbé par cette défaite relative ? Réponse dans les rues de Poligny, mais nul doute que le maillot vert souhaitera se rattraper, surtout à deux jours de l'arrivée sur les Champs-Elysées.

Les sprinteurs capables d'aller titiller le mal nommé "Jasper Disaster" se font rares. Mais Bryan Coquard (Cofidis), Biniam Girmay (Intermarché-Circus-Wanty) ou Dylan Groenewegen (Team Jayco Alula), sans oublier Mads Pedersen (Lidl-Trek), Peter Sagan (TotalEnergies), et Alexander Kristoff (Uno-X Pro Cycling Team), pourraient bénéficier des nombreux abandons pour faire vaciller Jasper Philipsen. Celui de Wout van Aert, pourrait profiter à Chrisophe Laporte, qui pourrait se voir accorder le droit de participer au sprint chez la Jumbo-Visma.

Difficile d'imaginer le peloton, désormais averti, reproduire les mêmes erreurs et se laisser une nouvelle fois surprendre par l'échappée, vendredi.

Quels sont les horaires ?

13h00 : début de la retransmission sur France 3 et france.tv
13h15 : départ fictif depuis Moirans-en-Montagne
13h30 : départ réel (bascule sur France 2 à 15h00)
17h11 : arrivée prévue (à une moyenne de 47 km/h) à Poligny

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.