Tour de France 2023 : à qui la dernière victoire en altitude ? La 20e étape en questions

A la veille de l'arrivée à Paris, le peloton reprend de la hauteur entre Belfort et Le Markstein Fellering, samedi.
Article rédigé par franceinfo: sport, Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le peloton du Tour de France lors de la 15e étape, le 16 juillet 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Certains espéraient voir le Tour de France se jouer sur les pentes vosgiennes, samedi 22 juillet, il n'en sera rien. Jonas Vingegaard a assommé le Tour et Tadej Pogacar sur les pentes du Col de la Loze, et le suspense par la même occasion, mais cette 20e étape ne manquera pour autant pas d'intérêt. En cause, une journée parsemée de six ascensions et un parterre de prétendants à la pelle.

Quel est le profil ?

La 21e étape du Tour de France est souvent synonyme de repos et de festivités. La 20e, en revanche, ne ressemble en rien à un long fleuve tranquille pour le peloton. Avec ses six cols, dont deux de première catégorie, les coureurs devront puiser dans leurs ultimes ressources pour traverser une étape courte (133,5 km), mais intense entre Belfort et Le Markstein Fellering.

Pour se mettre en jambes, place au Ballon d'Alsace (11,5 km à 5,2%) après 24 km de course. Si un sprint intermédiaire est placé au kilomètre 37,2, c'est bien l'enchaînement du Col de la Croix des Moinats (5,2 km à 7%), du col de Grosse Pierre (3,2 km à 8%) et du Col de la Schlucht (4,3 km à 5,4%) qui doit préoccuper les grimpeurs.

D’autant plus que tout cela ne compose que la mise en bouche d'un programme ravageur dans les 30 derniers kilomètres. Avec le Petit Ballon (9,3 km à 8,1%) et le Col du Platzerwasel (7,1 km à 8,4%), les cuisses vont chauffer, avec un dénivelé cumulé de 3 600 m.

Le profil de la 20e étape du Tour de France 2023, entre Belfort et le Markstein (133,5km). (ASO)

Qui sont les favoris ?

Difficile de ressortir un nom avant cette étape qui devrait attiser les convoitises d'une bonne partie du peloton. Pour les équipes qui n'ont pas encore levé les bras, c'est la dernière occasion, à moins d'avoir dans leurs rangs un sprinteur capable de l'emporter sur les Champs-Elysées, tandis que pour tous les baroudeurs, cela ressemble à l'étape idoine pour s'échapper et jouer la gagne dans un petit groupe à l'avant. Au rayon des Français, Thibaut Pinot fait office de favori, tant par ses qualités de grimpeur, que par le fait qu'il dispute ses ultimes bornes sur le Tour de France, qui plus est, sur les terres de son enfance.

Mais si l'étape semble aussi ouverte, c'est que les écarts créés au général devraient ouvrir la voie à l'appétit des leaders, jusqu'ici concentrés sur le fait de ne pas se griller en montagne. Jonas Vingegaard n'est vraiment inquiété par personne et les bons de sortie pourraient être accordés par la toute-puissante Jumbo-Visma. Il ne serait ainsi pas étonnant de voir certains membres du top 10 tenter leur chance.

Quels sont les horaires ?

13h25 : début de la retransmission sur France 3 et france.tv
13h30 : départ fictif depuis Belfort
13h45 : départ réel (bascule sur France 2 à 15h00)
16h54 : arrivée prévue (à une moyenne de 42 km/h) à Le Markstein Fellering

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.