Tour de France 2022 : le Néerlandais Dylan Groenewegen domine le sprint à Sonderborg, Wout van Aert toujours en jaune à l'issue de la 3e étape

Dylan Groenewegen s'est imposé au sprint au terme d'une étape peu spectaculaire, dimanche, avant la première journée de repos.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dylan Groenewegen (à droite) a remporté au sprint la 3e étape du Tour de France, le 3 juillet 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

Retour en grâce. Au lendemain de la victoire de Fabio Jakobsen, un autre revenant s'est imposé sur la troisième étape du Tour de France 2022, dimanche 3 juillet : Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco). A l'origine de la terrible chute de Jakobsen sur le Tour de Pologne il y a deux ans, le Néerlandais a été suspendu neuf mois pour son geste. Mais à l'image de son sprint dans les rues de Sonderborg, il est revenu de très loin pour devancer le maillot jaune Wout van Aert, qui signe une troisième deuxième place en autant d'étapes.

L'incroyable retour de Dylan Groenewegen ! 3 ans après sa dernière victoire à Chalon-sur-Saône, le Néerlandais s'offre un 5ème succès sur la Grande Boucle ! Wout van Aert échoue à la deuxième place pour la troisième fois en trois étapes, Jasper Philipsen prend la troisième place devant Peter Sagan.

Avant ce drôle de clin d'œil final, il ne s'est pas passé grand-chose sur la route du Tour ce dimanche. Heureusement que la frénésie du public danois a égayé une étape bien triste, qu'on pourrait résumer ainsi : un homme parti seul à l'avant conforter son maillot à pois, avant de lever le pied et d'être repris par un peloton qui n'attendait rien d'autre qu'un sprint massif.

Jakobsen se rate

Cet homme, c'est Magnus Cort Nielsen (EF Education-Easypost), porteur du maillot à pois depuis la 2e étape, et qui a pris soin d'aller grappiller les trois points distribués dimanche pour conforter sa tunique. Le Danois a attaqué dès le départ réel, et s'est offert une journée mémorable en tête de la course, devant un public forcément conquis par le scénario. Une fois les trois sommets franchis, l'homme à la moustache blonde s'est relevé, avant d'être avalé par le peloton à 50 km de la ligne.

Magnus Cort Nielsen a réussi sa mission : empocher tous les points du classement de la montagne. C'est chose faite au sommet de la côte de Genner Strand avec un troisième passage en tête, le sixième sur six possibles depuis le début du Tour dans son pays.

Avec un dernier virage à 800 mètres de l'arrivée, difficile d'imaginer autre chose qu'un sprint massif dans les rues de Sonderborg, malgré quelques virages techniques en amont. Les équipes de sprinteurs se sont attelées à la tâche. Vainqueur samedi, Fabio Jakobsen a perdu la roue de son lanceur, ce qui a profité aux autres prétendants.

On a bien cru que Peter Sagan (TotalEnergies) allait en profiter après son duel âpre contre Wout van Aert (Jumbo-Visma). Mais c'est bien Dylan Groenewegen (BikeExchange - Jayco) qui est revenu de loin pour empocher une cinquième victoire d'étape sur le Tour dans sa carrière, à 29 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.