Cet article date de plus d'un an.

Tour de France 2023 : un parcours accidenté propice aux baroudeurs ? La 10e étape en questions

Au lendemain de la première journée de repos, le Tour fait route vers Issoire, mardi, à travers une étape bosselée qui pourrait profiter aux baroudeurs.
Article rédigé par Luc Sares
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Julian Alaphilippe et Wout van Aert auront une chance à saisir, mardi 11 juillet, lors de la 10e étape du Tour entre Vulcania et Issoire. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Le Tour de France reprend la route. Au lendemain de la première journée de repos, qui aura permis aux organismes de se régénérer, le peloton va se confronter à un parcours accidenté lors de cette 10e étape dans le Massif central, mardi 11 juillet. La Grande Boucle s'élancera du parc Vulcania, un lieu inédit, avant de rallier Issoire qui accueille l'arrivée du Tour pour la première fois depuis 40 ans. Avec plus de 3 000 mètres de dénivelé positif, les baroudeurs ont une chance à saisir, quand les favoris devraient se désintéresser de la victoire finale.

Quel est le profil ?

C'est un parcours vallonné de 167,2 kilomètres entre les volcans d'Auvergne qui attend le peloton, pour cette 10e étape du Tour de France 2023. Sur un parcours qui ne compte presque aucun mètre de plat, les coureurs vont être mis à rude épreuve dès les premiers kilomètres avec deux difficultés de catégorie 3 : le col de la Moreno puis le col de Guéry. Après un sprint intermédiaire à plus de 100 kilomètres de l'arrivée, le peloton verra la route s'élever à nouveau vers le col de la Croix (6 km à 6,3% de moyenne), répertorié en catégorie 2. Les petites côtes vont ensuite s'enchaîner dont celle de Saint-Victor-la-Rivière.

C'est la dernière ascension du jour, la côte de la Chapelle-Marcousse (6,5 km à 5,6%), qui devrait être le juge de paix pour la victoire finale même si les 27 derniers kilomètres en descente peuvent favoriser un regroupement entre les hommes de tête et un sprint entre costauds à Issoire.

Le profil de la 10e étape du Tour de France 2023, entre Vulcania et Issoire (167,2km). (ASO)

Qui sont les favoris ?

Alors que seulement six équipes sur 22 ont déjà remporté une étape, les prétendants à la victoire seront nombreux sur une étape qui s'annonce ouverte. Avec un final qui n'est pas très exigeant, les favoris pourraient se désintéresser de l'étape et laisser une chance aux baroudeurs de se disputer la victoire finale.

Parmi eux, le champion de France Valentin Madouas (Groupama-FDJ) pourrait délaisser un temps son rôle de coéquipier auprès de son leader David Gaudu pour jouer sa carte personnelle sur un tracé qui lui convient. Toujours en quête d'un premier succès, les formations Jumbo-Visma et Soudal Quick-Step pourront compter sur l'appétit de leurs deux habituels chasseurs d'étape Julian Alaphilippe et Wout van Aert. Les deux coureurs de classique semblent avoir des fourmis dans les jambes et pourraient à nouveau tenter leur chance en prenant l'échappée sur un tracé à leur convenance.

Trop juste pour disputer la victoire dans le puy de Dôme, le maillot à pois Neilson Powless (EF Education-EasyPost) devrait batailler de nouveau pour intégrer l’échappée du jour afin d'engranger des points au classement de la montagne et jouer la victoire d'étape. Si les favoris lui accordent un bon de sortie, le local de l'étape Romain Bardet (DSM), 10e du général à 6'58'' du maillot jaune, aura aussi envie de briller sur ses routes.

Quels sont les horaires ?

13h00 : début de la retransmission sur France 3 et france.tv
13h05 : départ fictif
13h20 : départ réel (bascule sur France 2 à 15 heures)
17h31 : arrivée prévue (à une moyenne de 40 km/h) à Issoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.