Cet article date de plus de cinq ans.

Ngapeth sort du silence

C'est dans un communiqué, publié sur son compte Twitter, que Earvin Ngapeth est revenu sur l'incident pour lequel il a été interpellé et entendu par la police dans la journée de mardi. Nommé MVP de la Ligue Mondiale dimanche dernier, qu'il a gagnée en compagnie de ses compagnons de la team "Yavbou", le volleyeur français est accusé d'avoir agressé un contrôleur de train à la gare Montparnasse de Paris.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Dans ce communiqué, Earvin Ngapeth est revenu sur l'incident qui a beaucoup fait parler de lui depuis mardi, contestant les faits et les raccourcis faits dans la presse et sur les réseaux sociaux. "Il est bien évident que je n'ai jamais "tabassé" qui que ce soit, pas plus que j'aurais soi-disant pris la grosse tête et aurais donc demandé à faire arrêter un train pour mon bon plaisir" écrit le volleyeur français. Il ajoute faire confiance à la justice française pour faire son travail "hors d'un contexte faussé dès son origine".

Ngapeth, laissé libre à la suite de son audition mardi, sera convoqué à l'automne devant le Tribunal Correctionnel. 

Le tweet de Earvin Ngapeth

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.