Cet article date de plus de huit ans.

Vendée Globe : la Britannique Sam Davies abandonne après avoir a démâté

La navigatrice n'est pas blessée et ne demande pas assistance pour l'instant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La navigatrice britannique Samantha Davies sur son monocoque Saveol pendant le Vendée Globe, le 10 novembre 2012. (THIERRY CHESNOT / SIPA )

VENDEE GLOBE - Elle était la seule femme de la course. La Britannique Sam Davies a abandonné le Vendée Globe vendredi 16 novembre, après avoir démâté la veille dans la soirée. Il s'agit du quatrième abandon de cette septième édition, après les Français Marc GuillemotKito de Pavant et Louis Burton

Samantha Davies a confirmé son abandon au cours d'une liaison téléphonique avec la direction de course. "J'ai le moral très bas mais je vais bien", a-t-elle ajouté. Le voilier de la Britannique, Savéol, a perdu son mât à environ 130 milles (200 km) dans le nord-ouest de Madère. "La navigatrice n'est pas blessée. Samantha est en sécurité à l'intérieur de son bateau dont elle a fermé toutes les portes étanches. Elle contrôle la situation et ne demande pas assistance. Elle est en combinaison de survie, son matériel de sécurité à portée de main", avait précisé son équipe.

Sam Davies, 38 ans, née à Portsmouth (sud de l'Angleterre) et ingénieure diplômée de Cambridge, installée en France, avait participé à la précédente édition du Vendée Globe, en 2008-2009, finissant quatrième. Enthousiaste, toujours souriante, photogénique et pleine de vie, elle était devenue la coqueluche de la course et du grand public, réalisant en outre une très belle performance sportive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.