Route du rhum 2022 : l'Imoca de Damien Seguin percuté par un cargo, la pénalité contre le leader Charles Caudrelier levée

Si la nuit de jeudi à vendredi a profité au leader de la flotte, elle a été particulièrement difficile pour le skipper de Groupe Apicil, victime du démâtage de son monocoque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le skipper français Damien Seguin, à la barre de son Imoca Apicil, le 15 septembre 2022. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Les nuits s'enchaînent et se ressemblent sur la 12e édition de la Route du rhum. Après une succession d'avaries et d'abandons dans les premières heures de course, Damien Seguin (Groupe Apicil) a été victime d'une collision, vendredi 11 novembre peu avant 5h00, avec un cargo. Un choc qui a provoqué le démâtage de son Imoca alors que le skipper français figurait dans le top 15 de sa catégorie. En revanche, le leader de la course, Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild) a vu sa pénalité de quatre heures levée.

>> Plus d’infos sur la Route du rhum sur F3 Bretagne <<

Damien Seguin n'a, jusqu'ici, "pas demandé d'assistance" et "n'était pas blessé", selon les organisateurs de l'épreuve. Son navire se situait, au moment de la collision, à environ 250 milles dans l'ouest des Sables d'Olonne. Damien Seguin "tente actuellement de dégager le mât et a mis en place des flashs lights pour se faire repérer", précisent également les organisateurs.

Caudrelier échappe à la pénalité

Au pointage de 8h, au classement, Charles Caudrelier, le leader de cette Route du rhum, possède plus de 26 milles d'avance sur François Gabart (SVR-Lazartigue) et plus de 45 sur Thomas Coville (Sodebo Ultim 3). Avec le retrait de la pénalité qui lui avait initialement infligée pour départ anticipé, il revient pleinement dans la course à la victoire. Arrivé en Guadeloupe, le jury a examiné dans la nuit son recours et levé la pénalité. "Nous avons envoyé la trace GPS du Maxi Edmond de Rothschild sur toute la phase de départ, ainsi que le positionnement de la balise Yellow Brick fournie par l'organisation. Les deux concordent et montrent que nous étions environ à 50 m de la ligne de départ à 14h15 lors du coup de canon", a expliqué Cyril Dardashti, directeur de l'équipe, dans un communiqué.

De son côté, Jean Galfione a lui aussi rencontré des soucis à bord de son Class 40 Serenis Consulting, au niveau de sa grand-voile. L'ancien perchiste, champion olympique en 1996, a entamé une réparation en début de nuit, mais celle-ci n'a pas tenu. Vendredi matin, d'autres problèmes se sont ajoutés : "Une entrée d'eau au niveau de la quille, ainsi que la perte d'un aérien", selon les organisateurs. Jean Galfione s'est dérouté sur Brest pour y effectuer des réparations. Son équipe technique est à pied d'œuvre pour "que le bateau puisse repartir en course rapidement".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Route du rhum 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.