Patinage : Didier Gailhaguet démissionne

La pression était trop forte depuis les accusations de l'ancienne patineuse Sarah Abitbol. Didier Gailhaguet a fini par démissionner la présidence des sports de glace en dénonçant "la dictature ministérielle".

France 3

Didier Gailhaguet s'est accroché à son poste jusqu'au samedi 8 février dans la matinée, mais après deux heures de discussion à la fédération des Sports sur glace, il a finalement cédé aux pressions. "J'ai pris avec philosophie, avec dignité mais sans amertume aucune la sage décision de démissionner de mon poste de président de la fédération", a-t-il expliqué. Une décision qui fait suite aux révélations de violences sexuelles de plusieurs patineuses.

"C'est une première étape"

L'ex-patineuse Sarah Abitbol affirme avoir été violée par son entraîneur il y a 30 ans. Elle salue la démission de Didier Gailhaguet. "C'est une première étape qu'il ait démissionné. Il faut se tourner vers l'avenir. Il faut mettre en place les bonnes personnes avec un règlement strict et une vigilance auprès des clubs", précise-t-elle. Dans un premier temps, malgré les demandes du ministère du Sport, Didier Gailhaguet avait refusé de démissionner, avant de s'y résigner samedi 8 février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Didier Gailhaguet annonce qu\'il démissionne de son poste de président de la Fédération française des sports de glace, le 8 février 2020 à Paris.
Didier Gailhaguet annonce qu'il démissionne de son poste de président de la Fédération française des sports de glace, le 8 février 2020 à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)