Cet article date de plus d'un an.

Vendée Globe : "Je n'ai pas eu peur de mourir," confie Kevin Escoffier

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Vendée Globe : "Je n'ai pas eu peur de mourir," confie Kevin Escoffier
Article rédigé par
Patricia Loison - franceinfo
France Télévisions

Après avoir vu son bateau couler et s'être réfugié sur son radeau de survie, Kevin Escoffier a été sauvé par Jean Le Cam dans la nuit du lundi 30 novembre au mardi 1er décembre. Les deux hommes livrent leur témoignage lors du 23h de franceinfo mardi soir.

Il y a eu la peur, puis un grand soulagement. Lundi 30 novembre, alors qu'il est troisième du Vendée Globe, Kevin Escoffier (PRB) constate une importante voie d'eau dans son bateau. Il a tout juste le temps de prévenir son équipe et de monter dans son radeau de survie avant que l'embarcation ne coule. Averti, comme d'autres participants, Jean Le Cam (Yes We Cam !) est dérouté afin de lui porter assistance. Mais la mer, déchaînée, complique l'opération. 

"Des aventures humaines assez fortes"

C'est finalement dans la nuit de lundi à mardi que Le Cam parvient à faire monter Escoffier à son bord. "Dans le radeau, je ne me suis jamais vu mourir", confie ce dernier dans le 23h mardi soir. "Je n'ai pas vu ma vie défiler, j'avais confiance dans les choix que je faisais pour me donner les meilleures chances de survie," poursuit-il. "C'est plutôt sympa quand ça se finit bien, car ce sont des aventures humaines assez fortes," reconnaît son sauveteur, qui peut reprendre la course et devrait bénéficier de bonifications, afin qu'il ne soit pas trop pénalisé sur le plan sportif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.