Cet article date de plus de sept ans.

Ukraine-France: maintenant le changement

La défaite 2-0 en Ukraine a placé les Bleus dos au mur. S’ils veulent voir le Brésil l’été prochain, les coéquipiers d’Hugo Lloris vont devoir réaliser un match "quasi-parfait" selon le capitaine tricolore et surtout montrer autre chose que la très pâle copie rendue à Kiev. Pas exempt de reproches dans sa préparation et sa gestion du match aller, Didier Deschamps doit également revoir la sienne.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les joueurs français Mathieu Valbuena et Karim Benzema

Le schéma

La défaite est là. Froide et cinglante. Il faut désormais trouver des solutions et ça c'est le boulot du sélectionneur. Interrogé sur sa supposée volonté de jouer le nul en Ukraine, Didier Deschamps a écarté cette hypothèse d’un revers de la main en conférence de presse. "Nous n’étions pas venus ici pour jouer le match nul, il n’y a qu’à voir l’équipe qui a débuté. Notre intention était de marquer", a déclaré le sélectionneur tricolore. Sur l’intention, on ne peut pas lui donner tort. Avec un quatuor, Ribéry, Nasri, Rémy derrière Giroud, "DD" avait privilégié la forme du moment pour faire sauter le verrou ukrainien. Il avait même laissé sur le banc Mathieu Valbuena, l'homme qui, avec Ribéry, portait les Bleus depuis un an. C’est dans ce 4-2-3-1 que les Français avaient fait exploser l’Australie (6-0) et la Finlande (3-0) en octobre, et c’est sur ces certitudes qu’il a voulu s’appuyer, abandonnant l’idée caressée pourtant lors des jours de préparation de passer au 4-3-3. Ce schéma qui n’a jamais trop réussi aux Bleus était plus défensif avec un Yohan Cabaye qui aurait remplacer Samir Nasri dans le triangle du milieu, mais à sa base et non à son sommet. Mais Deschamps voulait que ces joueurs aillent de l’avant, il a donc opté pour le Citizen. Ce qu’il pensait gagner en allant offensif, il l’a peut-être perdu en marge de sécurité.
 

Voir le tweet d'Opta

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.