VIDEO. Tour de France : pourquoi la 20e étape, entre Albertville et Val Thorens, a-t-elle été raccourcie de 71 km ?

Une coulée de boue a emporté une partie du parcours que devait emprunter les coureurs. 

Un fan brandit un drapeau français lors de la 19e étape du Tour de France, entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes, vendredi 26 juillet 2019. 
Un fan brandit un drapeau français lors de la 19e étape du Tour de France, entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes, vendredi 26 juillet 2019.  (JEFF PACHOUD / AFP)

L'avant-dernière étape du Tour de France devait faire 130 kilomètres, samedi 27 juillet, elle n'en fera finalement que 59. Face à l'état déplorable d'une partie de la route, malmenée par les intempéries, vendredi 26 juillet, les organisateurs ont dû se résoudre à amputer le parcours d'une portion de 71 km

Alors que la route aurait dû s’élever dès le départ d’Albertville, et le Cormet-de-Roselend (19,9 km à 6%), la météo en a décidé autrement : le parcours ne compte plus que la montée vers Val-Thorens, soit tout de même une trentaine de kilomètres ou le pourcentage s'élève.  

Dans la matinée, la chaîne néerlandaise Nos a publié d'impressionnantes images de la route que devait emprunter les coureurs : en partie emportées par une coulée de boue, elle est tout juste bonne à amuser les amateurs de motocross.  Si les pelleteuses sont à l'œuvre pour dégager la route, impossible d'imaginer les coureurs du Tour s'y aventurer. 

En dépit de cet aménagement, les conditions de la course du jour risquent toutefois d'être particulièrement difficile, à en juger ces images filmées par un journaliste sur la route de Val-Thorens.