Vidéo Tour de France : Tadej Pogacar s'impose au sommet du Grand Colombier, Primoz Roglic conserve le maillot jaune

Le duo slovène reste solidement arrimé au sommet du classement général, avec seulement 40 secondes d'écart à l'issue de cette étape conclue au sommet du Grand Colombier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Slovène Tadej Pogacar (à droite) devance le maillot jaune, son compatriote Primoz Roglic, sur la ligne d'arrivée de la 15e étape du Tour de France, le 13 septembre 2020 au Grand Colombier (Ain). (DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / AFP)

Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates) a remporté, dimanche 13 septembre, la 15e étape du Tour de France. Il devance le maillot jaune, son compatriote Primoz Roglic (Jumbo-Visma), qui a néanmoins profité du travail de ses coéquipiers pour éliminer plusieurs candidats à la victoire finale.

Le train infernal imprimé par les Jumbo-Visma a en effet été fatal à deux des principaux candidats. Le tenant du titre Egan Bernal, troisième du général avant l'étape, et Nairo Quintana, cinquième du classement dimanche matin, ont sombré et perdu respectivement sept et quatre minutes.

>>> Revivez la 15e étape entre Lyon et le Grand Colombier dans notre direct

Tour de France : Pogacar remporte la 15e étape

Cette 15e étape, longue de 174,5 km entre Lyon et le Grand Colombier (Ain), a vu partir une échappée où figurait notamment le Français Pierre Rolland. Maintenus à distance raisonnable par le peloton (4 minutes maximum), les fuyards ont été progressivement repris, Rolland cédant à 14 km de l'arrivée. La fin de l'étape tournait à l'écrémage du peloton des favoris par l'arrière. A ce petit jeu, les Colombiens Egan Bernal et Nairo Quintana ont cédé les premiers. Guillaume Martin, premier Français au classement général, a concédé encore 3 minutes qui l'éloignent encore plus du top 10, son objectif.

A l'issue de cette étape, le maillot jaune Primoz Roglic compte 40 secondes d'avance sur Tadej Pogacar, et 1'34 sur le Colombien Rigorberto Uran (3e). Si le Tour de France n'est pas encore joué, chronométriquement parlant, la domination de l'équipe Jumbo paraît telle qu'on voit mal la victoire lui échapper sur les Champs-Elysées. A moins que Tadej Pogacar, pas maladroit dans l'exercice du contre-la-montre, ne résiste aux Alpes et parvienne à refaire son retard dans l'ultime chronomètre de la Planche des Belles Filles, à la veille de l'arrivée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.