Tennis : titrée à l'US Open, Emma Raducanu éliminée d'entrée à Indian Wells

La lauréate de l'US Open a manqué son retour sur les courts en s'inclinant dès son entrée à lice à Indian Wells face à la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich dans la nuit de vendredi à samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Britannique Emma Raducanu s'est fait éliminée d'entrée au tournoi d'Indian Wells en s'inclinant face à la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich, le 8 octobre 2021. (Getty Images via AFP)

Montée au pinacle du tennis mondial féminin, après sa victoire retentissante à l'US Open mi-septembre, la Britannique, Emma Raducanu, est brutalement redescendue sur terre au WTA 1000 d'Indian Wells, en Californie. La jeune Britannique a été sortie dès son entrée en lice par la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (6-2, 6-4) dans la nuit du samedi 9 octobre.

Véritable sensation à New York, où, issue des qualifications, elle avait passé dix tours comme un ouragan, en écartant sans ménagement toutes ses adversaires en deux sets secs, Raducanu était attendue comme la nouvelle star incontournable du circuit dans le désert californien.

Malgré, ou à cause de, ce nouveau statut, renforcé par sa 22e place au classement qui l'a exemptée de 1er tour, elle a totalement manqué son retour sur les courts, bien qu'ayant les faveurs des pronostics face à la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (100e), ancienne 30e mondiale. Il faut ajouter qu'elle s'est séparée de son entraîneur, Andrew Richardson, à l'issue de l'US Open.

"Une leçon pour l'avenir"

Aux antipodes du tennis flamboyant pratiqué à Flushing Meadows, la jeune joueuse a commis trop de fautes directes sur le court central d'Indian Wells, face à une adversaire qui a aussi su comprendre qu'il y avait une opportunité pour l'emporter.

Passée à côté de sa première manche, vite expédiée par la Bélarusse de 27 ans en quête d'un premier titre en WTA, Raducanu s'est ressaisie ensuite en retrouvant cette agressivité dans les échanges qui l'avait rendue irrésistible à l'US Open, jusqu'en finale, remportée face à l'autre révélation du moment, la Canadienne de 19 ans, Leylah Fernandez.

La Britannique s'est ainsi détachée au score 4-1 mais Sasnovich s'est accrochée et a été récompensée, sa combativité tranchant avec le désarroi de son adversaire annonçant un revers inéluctable.

"Aliaksandra est une adversaire expérimentée. J'ai dû m'adapter aux conditions, c'était ma première fois à Indian Wells et elle était meilleure que moi. Elle méritait de gagner", a reconnu Raducanu.

"C'est une leçon pour l'avenir (...) Il va me falloir du temps pour m'adapter aux expériences que je vis", a souligné la Britannique, qui ne s'est fait connaître qu'au milieu de cette année en atteignant les huitièmes de finale à Wimbledon.

Sasnovich affrontera au 3e tour Simona Halep (17e). La Roumaine, qui s'est déjà imposée dans le désert californien en 2015, a parfaitement débuté son tournoi, en se débarrassant de l'Ukrainienne Marta Kostyuk 7-6 (6/2), 6-1.

Andy Murray trop fort pour Adrian Mannarino

Parmi les autres favorites, Iga Swiatek, 4e joueuse mondiale, a battu la Croate Petra Martic 6-1, 6-3. La lauréate de Roland-Garros en 2020 fait partie des favorites de la compétition en l'absence de la numéro 1 mondiale Australienne Ashley Barty et sa dauphine biélorusse Aryna Sabalenka.

Côté messieurs, l'Ecossais Andy Murray, invité et remis de ses émotions après s'être fait subtilisé et avoir retrouvé son alliance, a passé sans encombre son 1er tour aux dépens du Français Adrian Mannarino 6-3, 6-2. Il défiera le jeune Espagnol de 18 ans Carlos Alcaraz, qui s'est lui aussi mis en évidence à l'US Open où il avait atteint les 8e de finale en sortant au passage Stefanos Tsitsipas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers WTA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.