Open d'Australie : Cornet seule rescapée bleue, Sabalenka s'en sort, Muguruza facile… Ce qu'il faut retenir des matchs du jour dans le tableau féminin

La deuxième journée de l'Open d'Australie, mardi, a été compliquée pour les joueuses françaises.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
La joueuse de tennis espagnole Garbine Muguruza lors de son match de premier tour à l'Open d'Australie, le 18 janvier 2022, à Melbourne. (RECEP SAKAR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Cet Open d'Australie 2022 ne débute pas sur les meilleures bases pour le tennis féminin français. Qualifiée, mardi 18 janvier, après sa victoire face à Viktorya Tomova, Alizé Cornet fera office de dernière représentante tricolore au deuxième tour avec Harmony Tan. Ce deuxième jour du tournoi a également fait de nouvelles victimes parmi les têtes de série, notamment l'une des sensations du dernier US Open, la Canadienne Leylah Fernandez.

Autour de Cornet, l'hécatombe

Ce n'était pas une journée à mettre une Bleue dehors, une nouvelle fois. Comme pour la première journée de la compétition, le bilan des joueuses françaises est bien maigre avec une seule victoire parmi les quatre joueuses en lice. Alizé Cornet a évité le zéro pointé, avec la manière. La Niçoise a eu raison de la qualifiée bulgare Viktoriya Tomova (6-3, 6-3).

Pas encore pleinement réglée sur sa mise en jeu, Cornet a compensé par un tempérament offensif à toute épreuve, signant 25 points gagnants contre seulement neuf à son adversaire. "Je n'ai pas fait un bon début de match, j'étais assez tendue, j'ai fait beaucoup de fautes directes et puis j'ai réussi à mettre mon jeu en place, a réagi la joueuse de 31 ans. C'est moi qui ai fait le jeu tout le match." Pour la dixième année de suite, elle sera au rendez-vous du deuxième tour, avec un choc contre l'Espagnole Garbine Muguruza.

La tête de série numéro 3 du tournoi a fait vivre une première expérience difficile sur le court central de Melbourne à Clara Burel. La jeune Bretonne de 20 ans a subi les débats sur la Rod Laver Arena avant de s'incliner (6-3, 6-4), malgré un relâchement de Muguruza en fin de partie.

L'adversité était sur le papier plus abordable pour Caroline Garcia. Mais l'ex-numéro une française s'est sabordée contre la qualifiée américaine Hailey Baptiste qui l'a finalement emporté en trois sets (4-6, 7-6 [7-4], 6-3). Garcia a pourtant servi pour le gain du match dans le deuxième set. Océane Dodin aura peut-être encore plus de regrets, elle qui a laissé filer trois balles de match dans le deuxième set, avant d'être renversée par la Roumaine Irina-Camelia Begu (2-6, 7-5, 6-3).

Les cadors au rendez-vous

Plus haut dans la hiérarchie des têtes de série, l'air a semblé moins suffoquant mardi. Outre Garbine Muguruza, les principales prétendantes à la victoire finale ont tenu leur rang. La gagnante de Roland-Garros 2020, Iga Swiatek (n°7), a laminé la Britannique Harriet Dart (6-3, 6-0), remportant même les onze derniers jeux du match.

Révélation du dernier US Open, qu’elle avait remporté en étant issue des qualifications, Emma Raducanu a connu un match difficile pour son entrée en lice. La Britannique de 19 ans, passée du 347e rang mondial au 18e en douze mois, a finalement écarté l’Américaine Sloane Stephens en trois sets (6-0, 2-6, 6-1).  

L'ancienne numéro un mondiale Simona Halep (n°14) n'a pas tremblé contre la Polonaise Magdalena Frech (6-4, 6-3). Anett Kontaveit (n°6, 6-2, 6-3 contre la Tchèque Siniakova), Anastasia Pavlyuchenkova (n°10, 6-2, 6-1, contre la Hongroise Bondar), Elise Mertens (n°19, 6-4, 7-5 contre Zvonareva), ou encore Elena Rybakina (n°12, 6-7 [7-3], 7-6 [7-3], 6-1 contre sa compatriote kazakhstanaise Diyas) se sont aussi imposées.

Elle aussi a concédé le premier set avant de dérouler. La deuxième joueuse mondiale, Aryna Sabalenka a finalement pris le meilleur sur la qualifiée australienne Storm Sanders (5-7, 6-3, 6-2). Elle retrouvera Qiang Wang (112e joueuse mondiale) au second tour.

La belle histoire du jour est pour une des héroïnes du peuple australien, Samantha Stosur. La joueuse de 37 ans a remporté son premier tour en renversant l'Américaine Robin Anderson en trois sets (6-7 [7-5], 6-3, 6-3). La gagnante de l'US Open 2011 (et quatre fois victorieuse d'un Grand Chelem en double) a annoncé avant le tournoi que cet Open d'Australie 2022 serait le dernier tournoi en simple de sa carrière. Celui-ci va donc durer au moins deux jours de plus.

Des lendemains qui déchantent pour Leylah Fernandez

La Canadienne Leylah Fernandez n'a pas confirmé son explosion retentissante lors du dernier US Open, où elle avait atteint la finale. La jeune joueuse de 19 ans a soudainement refait son âge contre la locale Maddison Inglis, bénéficiaire d'une invitation et victorieuse en seulement 1h23 (6-4, 6-2).

La tête de série n°23 a notamment perdu cinq jeux de rang au cœur du match de 5-4 à 6-4, 4-0, contre une joueuse qui n'avait encore jamais battu une joueuse du Top 50 mondial. Fernandez confirme ses difficultés à Melbourne, avec une troisième élimination au premier tour.

La Montréalaise n'est pas la seule tête de série au tapis du jour. Petra Kvitova (n°20) n'a pas existé contre la 39e joueuse mondiale, Sorana Cirstea. Constamment derrière au score, la Tchèque a été balayée 6-2, 6-2 en 1h12.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers WTA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.