Chine : la tenniswoman Peng Shuai reste introuvable

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
B.Mousset, D.Fuchs - franceinfo
France Télévisions

Depuis seize jours, Peng Shuai, une tenniswoman chinoise, n’a plus donné de signe de vie. Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, elle avait accusé Zhang Gaoli, ancien vice-Premier ministre chinois de Xi Jinping, de l’avoir violée.

Elle demeure toujours introuvable jeudi 18 novembre. La disparition de Peng Shuai a chamboulé le monde du tennis : des grandes figures de ce sport s’en inquiètent. "Je suis dévastée et choquée d’apprendre les nouvelles de ma camarade Peng Shuai. J’espère qu’elle est en sécurité et qu’elle va être retrouvée le plus vite possible", déclare Serena Williams. Depuis qu’elle a publié une lettre sur les réseaux sociaux où elle accuse Zhang Gaoli, ancien vice-Premier ministre chinois de Xi Jinping, de l’avoir violée, elle n’est plus apparue en public. Le message a rapidement été supprimé des écrans et son compte a également disparu.

Un message intriguant qui lui est attribué

Les médias d’État chinois ont relayé un message énigmatique attribué à Peng Shuai. "Les informations concernant l’accusation d’agression sexuelle sont fausses. Je ne suis ni disparue, ni en danger. J’étais juste au repos chez moi, tout va bien", est-il écrit dedans. Le porte-parole chinois des Affaires étrangères a refusé d’évoquer cette polémique. Ce type de disparition n’est pas une première en Chine. Ancien directeur d’Interpol, Meng Hongwei a disparu en 2018 avant de réapparaitre en 2019 et a écopé de 13 ans et demi de prison pour corruption. Réfugiée en France, sa femme, Grace Meng, n’a depuis aucune nouvelle. "Aujourd’hui, je ne sais pas s’il est toujours en vie", confie-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.