Cet article date de plus de quatre ans.

Wimbledon : Naomi Osaka soulagée de ne plus être numéro un mondiale

Naomi Osaka, tête de série numéro 2 à Wimbledon, a avoué en conférence de presse ce samedi avoir beaucoup subi sa position de numéro un mondiale. La Japonaise, dont le meilleur résultat à Wimbledon est un 3e tour, s'est dite soulagée d'être débarrassée de cette pression et prête à repartir de l'avant.
Article rédigé par Guillaume Poisson
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Naomi Osaka peut souffler. Ce lundi, elle entamera Wimbledon délestée de cette place de numéro un mondiale qui lui a fait enchaîner les contre-performances depuis six mois. A 21 ans, la couronne était faite d'épines pour celle qui avait, avant la consécration du classement en janvier dernier,  enchaîné deux victoires en Grand Chelem.  "Mentalement, c'était beaucoup plus de stress et de pression que je n'aurais pu l'imaginer", a expliqué la joueuse âgée de 21 ans en conférence de presse, d'après des propos rapportés par l'AFP.

 La Japonaise a ensuite admis avoir été totalement surprise par l'ampleur de la pression liée à ce classement : "Je ne pense pas qu'il y avait quoi que ce soit qui aurait pu me préparer à cela, surtout que j'ai tendance à trop réfléchir. Donc oui, je pense que c'est mieux pour moi maintenant d'être, j'allais dire moins bien classée, (...) d'être N.2 ici", a continué Osaka, en quête de son troisième tournoi du Grand Chelem. Dorénavant, elle ne se focalisera plus que sur son tennis, a-t-elle promis : "Je n'ai pas besoin de penser à défendre le classement ou quoi que ce soit d'autre". C'est à Ashleigh Barty que revient désormais la charge de la place de numéro un mondiale, depuis son sacre à Birmingham il y a deux semaines. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.