Wimbledon 2022 : Djokovic et Jabeur sans encombre, le désarroi de Paire, Hurkacz déjà dehors... Ce qu'il faut retenir de la journée de lundi

La première journée du tableau principal a été marquée par plusieurs interruptions en raison de la pluie à Londres, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Novak Djokovic lors de son premier tour de Wimbledon contre Soon-woo Kwon, le 27 juin 2022. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Trois semaines après la finale de Roland-Garros, les choses sérieuses reprennent avec le début du tableau principal de Wimbledon. Plusieurs têtes de séries étaient engagées, lundi 27 juin. Certains se sont facilement qualifiés, comme Casper Ruud, Carlos Alcaraz, Emma Raducanu ou Anett Kontaveit. D'autres sont déjà au tapis, comme Hubert Hurkacz. On fait le point.

Tout roule pour Djokovic et Jabeur 

Novak Djokovic s'est fait peur, mais le Serbe a bien passé l'obstacle coréen Soon-woo Kwon en quatre sets (6-3, 3-6, 6-3, 6-4). A l'usure, le numéro 3 mondial a disposé du modeste 75e joueur à l'ATP. Il s'agit là du 80e succès du Serbe sur le gazon londonien. "Visons maintenant le 100e !", a-t-il clamé devant le public du Central Court. Six fois vainqueur du tournoi, il n'a plus perdu à Wimbledon depuis 22 matchs. Le Djoker retrouvera Thanasi Kokkinakis (79e) ou Kamil Majchrzak (91e) au 2e tour de ce qui pourrait être son dernier Grand Chelem de l'année.

De son côté, Ons Jabeur n'a pas fait dans le détail contre Mirjam Njörklund, issue des qualifications (6-1, 6-3 en moins d'une heure). Sa petite alerte lors d'un match en double à Eastbourne jeudi ne l'a finalement pas gênée. Eliminée dès son entrée en lice à Roland-Garros, la tête de série n°3 affrontera Rebecca Marino ou Katarzyna Kawa, toutes deux hors du top 100 WTA.

Benoît Paire, ça ne s'arrange pas

L'histoire se répète inlassablement pour Paire, une nouvelle fois battu d'entrée, comme sur six de ses sept derniers Majeurs. Son compatriote Quentin Halys l'a renversé après avoir perdu la première manche (4-6, 6-1, 6-2, 6-4). Dominé sur le court, l'Avignonnais a carrément parlé de "rejet" du tennis, en conférence de presse d'après match. 

"Ça me dégoûte quand je vais sur le court. Ces derniers temps, dès que je mettais le pied dessus, j'avais envie de fuir, donc ça ne servait à rien d'y aller.", a-t-il développé. En l'absence de points ATP à Wimbledon, Paire a assimilé ce match à une "exhibition à 60 000 euros". Suivi par un psy et un hypnotiseur, il a confié ne pas vouloir faire de pause. "Je ferai de mon mieux pour aller mieux le plus vite possible [...]. Et si ce n'est pas l'année prochaine, bah, j'arrêterai. J'ai des choses beaucoup plus intéressantes à faire à côté", a indiqué le 76e joueur mondial.

Mannarino et Garcia in, Mladenovic out

Les représentants du contingent tricolore n'ont pas tous connu le même destin. Chahuté par Tomas Etcheverry, Ugo Humbert s'en est sorti en cinq sets (6-3, 3-6, 4-6, 6-3, 6-4). Scénario analogue pour Adrian Mannarino, dont le match contre Max Purcell a été interrompu deux fois par la pluie (6-3, 7-6 [7-0], 4-6, 4-6, 6-4). Malgré une belle résistance, Enzo Couacaud est finalement tombé contre John Isner, 182 rangs devant lui au classement ATP (6-7 [6-8], 7-6 [7-3], 4-6, 6-3, 7-5).

Son premier titre en simple depuis trois ans a galvanisé Caroline Garcia, victorieuse de Yuriko Miyazaki au super tie-break (4-6, 6-1, 7-6 [10-4]). Diane Parry n'a eu besoin que de deux sets pour éliminer Kaia Kanepi, pourtant tête de série (6-4, 6-4). Malgré un sursaut d'orgueil dans la deuxième manche, c'en est déjà fini des espoirs de Kristina Mladenovic, séchée par Angelique Kerber (6-0, 7-5).

Hurkacz, retour vain

Un petit tour et puis s'en va. Demi-finaliste l'an passé, Hubert Hurkacz n'a pu se défaire d'Alejandro Davidovich Fokina, au terme d'un match à rebondissements. Mené 5-3 après avoir perdu les deux premiers sets, il est revenu de nulle part et a cru réaliser l'exploit. Mais le Polonais s'est finalement incliné pour deux maigres points au super tie-break (7-6 [7-4], 6-4, 5-7, 2-6, 7-6 [10-8]).

Une contre performance fâcheuse pour la tête de série n°7, qui avait promis de donner 100 dollars pour soutenir l'Ukraine à chaque ace réussi. Avec 21 services gagnants, le compteur restera bloqué à 2 100 dollars. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Wimbledon 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.