Roland-Garros : Plus fort que Novak Djokovic et les éléments, Dominic Thiem rejoint Rafael Nadal en finale pour un remake de l'an passé

L'Autrichien a décroché son ticket pour la finale samedi à l'issue d'un superbe combat en cinq sets (6-2, 3-6, 7-5, 5-7, 7-5) contre le n°1 mondial.

Dominic Thiem, le 8 juin 2019, à Roland-Garros. 
Dominic Thiem, le 8 juin 2019, à Roland-Garros.  (ALEXEY FILIPPOV / SPUTNIK / AAFP)

Un an après, Dominic Thiem et Rafael Nadal vont à nouveau se retrouver en finale des Internationaux de France. L'Autrichien s'est imposé en cinq sets (6-2, 3-6, 7-5, 5-7, 7-5) en demi-finale de Roland-Garros, samedi 8 juin, face au Serbe Novak Djokovic, après 4h13 de jeu et plusieurs interruptions à cause de la pluie. Le n°1 mondial, qui n'a fait que courir après le score durant toute la partie, a fini par craquer lors d'un cinquième set âprement disputé. 

>> Suivez la finale dame de Roland-Garros entre Marketa Vondrousova et Ashleigh Barty

Le match avait débuté vendredi après-midi avant d'être interrompu à un set partout. A la reprise, samedi midi, Dominic Thiem a remporté le troisième set avant de concéder le quatrième à Novak Djokovic sur le même score (7-5). Après une nouvelle interruption d'une heure à cause d'une averse, les deux joueurs se sont rendus coup pour coup dans un cinquième set à suspense.

Thiem pour une revanche, fin de série pour Djokovic

Toujours aussi difficile à battre en Grand Chelem au meilleur des cinq sets, le Serbe a sauvé deux balles de match à 5-3 pour finalement recoller au score. Mais il a fini par craquer sur son service et a laissé le deuxième ticket pour la finale au 4e mondial, sans doute le meilleur joueur sur terre battue ces dernières saisons, avec Rafael Nadal. Après la finale de l'an passé, où il avait été largement dominé par le Majorquin (6-4, 6-3, 6-2), Dominic Thiem, qui a battu quatre fois l'ogre de l'ocre depuis 2016 sur sa surface favorite, tentera de prendre sa revanche.

Novak Djokovic lui, voit sa folle série de 26 succès consécutifs en Grand Chelem s'interrompre et ne réalisera pas un nouveau "Djoko Slam" (quatre titres majeurs d'affilée répartis sur deux années). Après Wimbledon et l'US Open en 2018, puis l'Open d'Australie en janvier dernier, le n°1 mondial devra donc patienter avant de s'imposer une seizième fois en Grand Chelem.