Cet article date de plus de six ans.

Roger Federer est bien lancé

Lauréat de l’édition 2009 et constamment parmi les prétendants au titre Porte d’Auteuil, Roger Federer a bien débuté Roland-Garros 2015. Opposé au 111e joueur mondial, l’Espagnol Alejandro Falla, l’actuel N.2 mondial n’a eu besoin que de trois sets (6-3, 6-3, 6-4) en 1h50 pour se hisser au deuxième tour des Internationaux de France. Il rencontrera au prochain tour le vainqueur de la rencontre opposant l'Espagnol Marcel Granollers à l'Allemand Matthias Bachinger.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Blessé à la cuisse droite, Falla a notamment bénéficié d’un traitement médical alors qu’il était mené 6-3, 6-3, 4-3 par le Suisse. Et sur ce si particulier Court Central, où les repères sont bien différents des autres courts, l’Espagnol se devait d’être à 100 % de ses capacités pour espérer titiller celui que l’on qualifie toujours de meilleur joueur de tous les temps. A ceux qui penseraient que le joueur de 33 ans n’est plus tout à fait au top de sa condition, le natif de Bâle a répondu en faisant preuve d’une grande régularité. Avec près de 80 % de points gagnés sur sa première balle, Federer a mis rapidement la pression sur son adversaire. Auteur de 42 coups gagnants, incluant 8 aces, Federer n'a finalement pas trop tergiversé face au lucky looser qui lui faisait face.

"J'arrive encore à gagner un match"

Souvent dépassé par les changements de rythme du Suisse, Falla s’est montré incapable de mettre en difficulté le N.2 mondial. Maintenant que ce premier obstacle, toujours difficile à aborder, est passé, Federer peut poursuivre l’aventure sereinement, lui qui se retrouve Porte d'Auteuil pour la 17e année consécutive. "J’arrive encore à gagner un match, alors ça fait plaisir", a déclaré avec humour le champion suisse. "Avant aujourd’hui, j’avais joué contre Alejandro cinq fois sur gazon, et deux fois ici. Se retrouver face à un gaucher au premier tour, n’est jamais évident, et il fallait trouver rapidement mes repères", a-t-il précisé. "Je vais ajuster mon niveau de jeu aux conditions de jeu de Roland-Garros, et on verra où ça me mènera. Je pense que j'ai la possibilité d'aller loin, mais on verra, cela dépendra du niveau de jeu", avait-il annoncé la veille. Depuis le début de la saison, le Suisse a enregistré 26 victoires pour cinq défaites. Vainqueur des tournois de Brisbane, Dubai et Istanbul, sa quête pour un 18e titre en Grand Chelem est bien lancée.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roger Federer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.