Cet article date de plus de deux ans.

Open d'Australie : Novak Djokovic ne laisse aucune chance à Jo-Wilfried Tsonga

Novak Djokovic n'a eu aucun mal pour se défaire de Jo-Wilfried Tsonga au deuxième tour de l'Open d'Australie. Le numéro un mondial s'est imposé en trois manches 6-3, 7-5, 6-4 en un peu plus de deux heures de jeu. Le Français, redescendu à la 177e place mondiale et invité à Melbourne cette année, s'est accroché dans la seconde manche mais il a dû rendre les armes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JEWEL SAMAD / AFP)

Face au vainqueur des deux dernières levées du Grand Chelem, Jo-Wilfried Tsonga, qui cherche à retrouver son tennis, avait peu de chance de pouvoir lutter à armes égales. La vérité du terrain a confirmé cette pensée. Malgré une deuxième manche plus accrochée que les deux autres, le Français n'a jamais pu entrevoir une faille dans le jeu d'un Djokovic solide sans être flamboyant. Le Serbe n'a pas encore concédé de sets dans cet Open d'Australie 2019 et affrontera la tête de série numéro 25, Denis Shapovalov au 3e tour.

Comment commencer un match plus difficilement face à Djokovic qu'avec un break concédé ? Certes, le Français a debreaké dans la foulée mais il avait bien mal débuté une première manche qui allait s'achever à 6-3 en faveur du Serbe. Un Serbe bien dans sa partie et qui profitait d'un Tsonga trop imprécis.

Tsonga va redescendre au classement

Une imprécision que le Manceau allait corriger en partie dans la seconde manche. Et pourtant, Djokovic avait pris son service à 3-3, ce qui aurait pu faire mal au mental du Français, finaliste en 2008 à l'Open d'Australie contre le Serbe justement. Mais Tsonga prouvait qu'il n'avait pas tout perdu pour revenir à hauteur et pousser le Serbe dans une fin de set tendue. Las, à 5-5, Djokovic profitait de trois fautes directes consécutives du Français pour breaker et empocher la manche (6-3, 7-5).

A ce moment-là, chacun a compris que le match était plié, ou presque. La troisième manche n'était qu'une formalité pour le Serbe qui prenait le service de celui-ci qui va redescendre au-delà de la 200e place mondiale, à 2-2 pour terminer tranquillement la partie en 2h04 de jeu et se qualifier pour le 12e troisième tour de sa carrière à Melbourne. Il devrait y connaître une plus grosse adversité avec le Canadien Denis Shapovalov.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.