Open d'Australie : Grigor Dimitrov se paye un Dominic Thiem méconnaissable

Nouvelle sensation à Melbourne ! Après l'exploit du Russe Aslan Karatsev, issu des qualifications et qui est parvenu à se hisser en quarts de finale de l'Open d'Australie, le Bulgare Grigor Dimitrov (21e mondial) s'est payé le numéro trois mondial, Dominic Thiem balayé en trois manches et 2h03 de jeu seulement (6-4, 6-4, 6-0). Méconnaissable de bout en bout, le finaliste de l'an dernier a enchaîné les fautes directes pendant que Dimitrov déroulait son jeu. Celui-ci affrontera la grande surprise du tournoi, Aslan Karatsev, pour une place dans le dernier carré.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Dominic Thiem, surclassé par Grigor Dimitrov, est éliminé de l'Open d'Australie (WILLIAM WEST / AFP)

Qui l'eut cru ? Probablement touché par son dernier match contre le fatiguant Nick Kyrgios, Dominic Thiem n'était que l'ombre de lui même cette nuit sur la Rod Laver Arena. Finaliste l'an dernier à Melbourne, et surtout récent vainqueur de l'US Open, l'Autrichien a affiché un visage inquiétant. Résigné, incapable de mettre de la force dans sa balle et encore moins en capacité de varier ses coups, le numéro trois mondial a complètement déjoué ce dimanche. Une performance fatale face à un Grigor Dimitrov aussi tranchant qu'une lame sous le soleil de plomb australien.

Avec 41 fautes directes, Thiem s'est sabordé

Le 21e au classement ATP a profité des carences inhabituelles de son adversaire, auteur de 41 fautes directes. Beaucoup trop pour un Dominic Thiem qui est généralement réputé pour sa fiabilité dans l'échange. Jamais, ou presque, le joueur de 27 ans n'a semblé en mesure de renverser la partie, acculé de toutes parts par son adversaire qui a eu finalement quinze opportunités de prendre son service (huit breaks convertis, ndlr) durant ces 2h03 à sens unique ponctué par un terrible 6-0 dans l'ultime manche. Alors comment expliquer une telle déroute ? "Quelques petits soucis physiques, plus un très mauvais jour, plus le fait que c'est un très bon joueur" a répondu sobrement l'Autrichien à l'issue de son élimination. Pour retrouver trace d'un quart de finale de Grand Chelem sans Dominic Thiem (quand il était engagé dans le tournoi), il faut remonter à l'automne 2019 lorsqu'il s'était arrêté au premier tour de l'US Open.

C'est dire l'exploit de Grigor Dimitrov. Si sa victime du jour l'a particulièrement bien aidé, il ne faut surtout pas enlever au 21e mondial le mérite qui lui revient. Le Bulgare, qui semble jouer son meilleur tennis, traverse une quinzaine australienne magnifique, et n'a toujours pas concédé le moindre set jusqu'ici. "C'était un des ces jours où il fallait rester concentré sur mon jeu et sur ce que je devais faire. Je voyais qu'il avait du mal, mais moi j'ai réussi à rester concentré pendant les trois sets", a-t-il révélé sans montrer une joie débordante. Dimitrov a maintenant une belle opportunité de rejoindre le dernier carré d'un Grand Chelem pour la quatrième fois de sa carrière (son deuxième ici après 2017, ndlr). Mais avant ça, il devra passer le piège de l'immense sensation du tournoi, Aslan Karatsev, 114e mondial et issu des qualifications. Décidément, cet Open d'Australie n'est vraiment pas comme les autres.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.