Open d'Australie 2024 : Aryna Sabalenka domine Qinwen Zheng en finale et conserve son titre

Tenante du titre, la n°2 mondiale s’est imposée en deux sets contre Qinwen Zheng en finale de l’Open d’Australie, samedi. Et conserve ainsi sa couronne.
Article rédigé par Cindy Jaury, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Aryna Sabalenka a remporté son deuxième Open d'Australie, samedi 27 janvier. (MARTIN KEEP / AFP)

Tout en maîtrise, Aryna Sabalenka a conclu le match en un peu plus d'une heure. Opposée à la Chinoise Qinwen Zheng, 15e au classement WTA, en finale de l’Open d’Australie, samedi 27 janvier, la n°2 mondiale s’est imposée en deux sets (6-3, 6-2). Vainqueure de la précédente édition, elle devient ainsi la première joueuse à conserver son titre sur le sol australien depuis sa compatriote Victoria Azarenka, en 2013.

La dernière confrontation, et la seule, entre les deux athlètes remontait à quelques mois : un quart de finale de l’US Open, rapidement remporté par la Biélorusse (6-4, 6-1) – et le meilleur résultat de Zheng en Grand Chelem jusqu’à ce mois de janvier. Après ses victoires respectives contre Anna Kalinskaya en quart (6-4, 6-3, 6-1) et Dayana Yastremska en demie (6-4, 6-4), la n°15 s'est frayée un chemin jusqu’à sa première finale, avec le défi immense que représentait Aryna Sabalenka. 

Sabalenka n'a perdu aucun set du tournoi

La n°2 mondiale n’a pas traîné : elle s’est d’abord offert le premier set en 33 minutes (6-3), profitant de la timidité puis des erreurs de Zheng, malgré trois balles de set consécutives sauvées à 5-2. La deuxième manche a ensuite a débuté sur les mêmes bases. Alors qu'elle menait 30-0 dans le premier jeu, la Chinoise a commis trois doubles fautes, offrant le break à son adversaire.

C'est finalement en 43 minutes, à la cinquième balle de match, que Sabalenka a plié la rencontre (6-3, 6-2). En finale, comme tout au long de son tournoi, elle n'aura concédé aucun set. C'est encore mieux que l'édition précédente, où elle en avait laissé échapper un en finale, contre Elena Rybakina (4-6, 6-3, 6-4). En conférence de presse, la Biélorusse a notamment évoqué la manière dont elle gérait les émotions de match. "C'était différent par rapport à l'année dernière. Quand je suis entrée sur le court, je me suis sentie moins émotive, j'ai senti que j'étais en contrôle et émotionnellement prête. (...) Ca m'a demandé tellement de temps de devenir la joueuse que je suis maintenant, d'avoir ce contrôle de moi-même, de mieux me comprendre. Le chemin a été long."

A ses yeux, cette victoire consolide son statut et, surtout, sa régularité. "J'avais à l'esprit que je ne voulais pas être cette joueuse qui en gagne un et qui disparaît ensuite. Je voulais montrer que j'étais capable d'être régulière à ce niveau et que j'étais capable d'en gagner un autre", a-t-elle dévoilé, soulagée. Après le match, elle avait tenu à féliciter son adversaire du jour pour "cette belle quinzaine". De son côté, Qinwen Zheng a perdu sa première finale de Grand Chelem mais elle a surtout pris date pour l'avenir, à 21 ans. Dès lundi, elle intégrera le Top 10 mondial.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.