Cet article date de plus d'un an.

Masters 1000 de Paris : Jo-Wilfried Tsonga renverse Jan-Lennard Struff et passe en quarts

Brillant mercredi face à Matteo Berrettini, Jo-Wilfried Tsonga a enchaîné en dominant Jan-Lennard Struff, en huitième de finale du Masters 1000 de Paris (2-6, 6-4, 7-6). Le Français, après un premier set manqué, a été plus incisif dans le jeu et meilleur dans ses déplacements. Sauvant deux balles de match, le joueur de 34 ans affrontera Rafael Nadal en quart de finale, son premier depuis trois ans à Bercy.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Sa démonstration de joie en dit long sur son état d'esprit. La balle de match convertie après 2h17 de combat face à Jan-Lennard Struff, Jo-Wilfried Tsonga s'est libéré et a laissé exprimer son émotion (2-6, 6-4, 7-6).  "Ça a été un match vraiment disputé, qui s'est joué à un ou deux points. Ça aurait pu être le scénario inverse, donc je suis très content de passer ce soir", a-t-il reconnu.

Car la fin de match a été pleine de suspense. Après un troisième set équilibré, le tie break jouait l'arbitre de ce huitième de finale au Masters 1000 de Paris. L'Allemand a fait la course en tête et s'est alors procuré deux balles de match. Avec sang-froid et expérience, le Français les a effacées. Un coup dur pour Struff qui dans la foulée a offert une balle de match à Tsonga sur un smash manqué. Le joueur de 34 ans ne s'est pas fait prier pour la convertir. 

Pour la première fois de ce Masters 1000 de Paris, Jo-Wilfried Tsonga occupait une meilleure place au classement ATP que son adversaire. Une position d'avance pour le Français, 35e mondial, sur Jan-Lennard Struff (36e). Après avoir écarté Andrey Rublev (22e) au premier tour puis Matteo Berretini (9e) mercredi, Tsonga se positionnait en favori sur le papier face à l'Allemand, qui a tout de même mis dehors le tenant du titre, Karen Khachanov. Surtout avec le niveau de jeu affiché la veille.

Pourtant, le Tricolore a connu un retard à l'allumage. L'Allemand, puissant en fond de court, n'a rien laissé sur son service dans le premier set, entamant par deux jeux blancs, entrecoupés d'un break (3-0). Malgré un léger rebond dans le milieu du premier acte, Jo-Wilfried Tsonga n'a jamais été en mesure de rattraper le coup : seulement deux points marqués sur le service de Struff dans le premier set.

En quarts pour la première fois depuis 2016 à Bercy

Pour se refaire, le joueur de 34 ans s'est montré pragmatique en se procurant ses premières balles de break. Et le Français n'a pas tremblé pour ravir la mise en jeu adverse. Faisant la course en tête, le lauréat 2008 du tournoi a bataillé pour défendre son bien, sauvant deux balles de break à 4-2. Plus posé dans le jeu, il a aussi profité d'une baisse de régime de Struff pour recoller à une manche partout.

Si Tsonga et Struff ont chacun eu en leur faveur le rapport de force, celui-ci s'est équilibré dans la manche décisive. Les deux protagonistes ont élevé leur niveau de jeu et leur capacité à tenir l'échange sur leur mise en jeu. Cinq jeux blancs sur douze joués, pour aucune égalité et aucune balle de break. Puis le Manceau a glané le tie break avec cran. Jo-Wilfried Tsonga rallie pour la première fois depuis 2016 les quarts de finale dans le tournoi parisien. Il défiera Rafael Nadal

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masters 1000

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.