Cinq questions à se poser sur le Masters 1000 de Madrid

Le tournoi de Madrid représente une des dernières étapes dans la préparation à Roland-Garros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Rafael Nadal lors de sa dernière participation au tournoi de Madrid, le 10 mai 2019.  (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY)

Le tournoi de Madrid a débuté ce jeudi 29 avril avec les femmes en première ligne. Les hommes joueront quant à eux du 2 au 9 mai. Le public sera-t-il au rendez-vous ? Qui sont les têtes d’affiche ? Voici cinq questions à se poser sur le tournoi qui se déroule dans la capitale espagnole. 

Y aura-t-il du public à Madrid ? 

Oui le public sera bien au rendez-vous à la Caja Mágica de Madrid. Le directeur du tournoi, Gerard Tsobanian, a annoncé dans une interview accordée au média espagnol ABC, que la jauge maximale autorisée serait de 40% de la capacité totale du stade. 4 800 personnes par session pourront donc pénétrer dans l’enceinte et profiter du spectacle. Une première pour un tournoi de cette catégorie cette saison, puisque Miami et Monte-Carlo s’étaient déroulés à huis clos. Un protocole sanitaire strict a été mis en vigueur pour que tout puisse se dérouler dans le respect des mesures sanitaires. 

"Tous les sièges ont des noms attribués, la température sera prise à l'entrée de la salle, il y a un système pour éviter les files d'attente et les foules, tous les sièges du stade sont désinfectés tous les jours. De nombreux moyens sont nécessaires et nous avons agi et investi dans beaucoup plus de contrôle et de personnel de nettoyage. Les gens, bien sûr, auront l'obligation de respecter la distance et de porter un masque", a expliqué le directeur du tournoi. 

Quelles sont les têtes d’affiche masculines ? 

Deuxième Masters 1000 de la saison sur terre battue, le tournoi de Madrid va accueillir les meilleurs joueurs du monde à l’exception du numéro un mondial Novak Djokovic. Le Serbe s'est dit "désolé de ne pas pouvoir voyager à Madrid"Il devrait retrouver l'ocre lors du Masters 1000 de Rome mais aussi sur la deuxième édition de Belgrade, où il avait perdu en demi-finale la semaine dernière face à Aslan Karatsev.

Repassé deuxième au classement ATP à la suite de sa victoire à Barcelone, Rafael Nadal sera donc la tête de série nº1 en l'absence du Serbe. L’Espagnol, détenteur du record de nombre de sacres dans la capitale espagnole, tentera de remporter un sixième trophée après ceux glanés en 2005, 2010, 2013 2014 et 2017. Pour l’en empêcher, Daniil Medvedev (N.3), Dominic Thiem (N.4) et Stefanos Tsitsipas (N.5) seront au rendez-vous et espéreront quant à eux décrocher leur premier sacre sur la terre madrilène. 

Quelles sont les têtes d’affiche féminines ?

Chez les dames, les trois meilleures joueuses mondiales sont au rendez-vous. Après une victoire à Miami, Ashleigh Barty (N.1) tentera de conquérir un premier sacre à Madrid. Naomi Osaka (N.2) lancera quant à elle sa saison sur terre battue après son forfait à Stuttgart. Simona Halep (N.3) tentera de son côté d’égaler le record du nombre de sacres actuellement détenu par Petra Kvitova (3), qui sera aussi de la partie. Elina Svitolina (N.5), Aryna Sabalenka (N.7) font également partie des têtes d’affiche tout comme la tenante du titre, Kiki Bertens (N.10). 

Qui participe au tournoi pour la première fois ? 

Ils seront nombreux lors de cette nouvelle édition à pénétrer dans la Caja Mágica de Madrid pour la première fois. Parmi ces nouvelles têtes, Andrey Rublev est certainement la plus connue. Le numéro 7 mondial s’est montré très impressionnant sur terre battue cette saison. À Monte-Carlo, le Russe est parvenu à éliminer le roi de la surface Rafael Nadal en quarts de finale et s’est hissé jusqu’au dernier round avant de tomber face à Stefanos Tsitsipas.

Son compatriote Aslan Karatsev a également fait parler de lui ces derniers temps. À 27 ans, il a remporté son premier titre en mars dernier au tournoi ATP de Dubai. Plus récemment à Belgrade, le 27e joueur mondial a fait tomber Novak Djokovic en demi-finale avant de chuter face à Matteo Berrettini. L’Italien est aussi en très grande forme. Son sacre à Belgrade lui a offert un quatrième titre dans sa carrière, le troisième sur terre battue, de quoi espérer une belle performance du joueur de 25 ans à Madrid. 

Chez les dames, Iga Swiatek fait son grand retour sur terre battue. La dernière fois qu’elle s’est retrouvée sur cette surface, en octobre dernier, la Polonaise a remporté le premier Grand Chelem de sa carrière à Roland Garros sans perdre un seul set. À 19 ans, elle était devenue la première polonaise à remporter un tournoi de cette catégorie.

L’Argentine Nadia Podoroska fera également sa première participation à Madrid. L’an dernier elle avait fait sensation en atteignant les demi-finales de Roland Garros après s’être issue des qualifications. À seulement 24 ans, elle fait aussi partie des étoiles qui espèrent briller à Madrid. 

Quels Français sont présents ?

Il n’y aura pas beaucoup de Français à Madrid. Chez les dames, Alizé Cornet n’a pas passé le premier tour des qualifications face à la Chinoise Xiyu Wang (6-1, 4-6, 7-6). Caroline Garcia a, elle, déclaré forfait. Seul Kristina Mladenovic a réussi à se qualifier, elle sera donc l'unique représentante féminine tricolore.

Chez les hommes, le numéro un français au classement ATP, Gaël Monfils ne sera finalement pas présent. Le quinzième joueur mondial a dû déclarer forfait en raison d'une gêne à un mollet. Monfils n'a pour le moment pris part à aucun tournoi sur terre battue cette année. Blessé à l'adducteur, Richard Gasquet a été contraint à l'abandon au deuxième tour du tournoi d'Estoril, au Portugal, et ne pourra donc pas prendre part à l'Open de Madrid.

Jérémy Chardy, Adrian Mannarino, Ugo Humbert, Corentin Moutet et Pierre-Hugues Herbert sont quant à eux attendus pour représenter le drapeau tricolore. En plus de sa participation en simple, "P2H" devrait être associé en double avec Nicolas Mahut. Edouard Roger-Vasselin sera, pour sa part, uniquement présent en double, aligné avec le Finlandais Henri Kontinen. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.