Tennis : Roger Federer espère un retour sur les courts à la "fin de l'été ou au début de l'automne"

Blessé au genou et absent des courts depuis Wimbeldon au début du mois de juillet 2021, l'ancien numéro un mondial semble voir le bout du tunnel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Roger Federer lors des quarts de finale messieurs de Wimbledon 2021 à Londres, le 7 juillet 2021. (SHUHEI YOKOYAMA / AFP)

Un espoir de come-back. Roger Federer, écarté du circuit depuis huit mois par des problèmes à un genou, espère faire son retour à la fin de l'été et ne devrait donc pas être présent cette année à Wimbledon, a-t-il déclaré, samedi 5 mars, dans une interview à la télévision suisse.

"Je vais bien, bien mieux. Pendant deux mois, je me suis déplacé avec des béquilles, c'était long et j'ai dû repartir de zéro. Mais c'était la bonne chose à faire. Le genou n'allait pas bien après Wimbledon", a expliqué le Suisse à la chaîne publique SRF, à Lenzerheide, où il était venu assister à une étape de la Coupe du monde de ski.

Sans doute trop court pour Wimbeldon

Federer a précisé avoir passé il y a quelques semaines "une très bonne IRM" qui le rend "très positif". "Maintenant, j'arrive lentement à une phase où je peux penser à un retour", a déclaré l'ancien n°1 mondial, ajoutant qu'il aurait besoin d'encore un peu de temps pour envisager de revenir "à la fin de l'été, début de l'automne".

Federer, qui fêtera ses 41 ans le 8 août, n'espère donc plus être remis à temps pour Wimbledon, son tournoi fétiche, fin juin. Le vainqueur de vingt tournois du Grand Chelem n'a plus joué depuis sa défaite en quarts de finale du Grand Chelem britannique en juillet dernier contre le Polonais Hubert Hurkacz.

Souffrant d'un genou depuis deux ans et opéré plusieurs fois, le Suisse n'a joué que treize matchs en 2021 et six en 2020. Il pointe à la 27e place au classement mondial.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.