Wimbledon : Andrey Rublev juge "discriminatoire" l'exclusion des Russes et Biélorusses, la Fédération biélorusse parle d'incitation "à la haine"

Le numéro 8 mondial regrette, jeudi, la décision du Grand chelem britannique d'exclure les joueurs russes et biélorusses en raison du conflit en Ukraine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Andrey Rublev à Indian Wells, le 19 mars 2022. (CLIVE BRUNSKILL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le conflit en Ukraine continue de secouer le monde du sport. Le Russe Andrey Rublev a estimé, jeudi 24 avril, que l'exclusion des joueurs russes et biélorusses du prochain tournoi de Wimbledon en raison du conflit en Ukraine était "totalement discriminatoire""Les raisons qu'ils [Wimbledon] nous ont données n'avaient, comment dire, aucun sens, elles n'étaient pas logiques", a déclaré le numéro 8 mondial en marge du tournoi ATP 250 de Belgrade.

"Ce qui se passe actuellement est totalement discriminatoire à notre encontre", a-t-il poursuivi. "Cela ne va rien changer", a aussi assuré le joueur, qui avait écrit "Pas de guerre s'il vous plaît" sur une caméra de télévision lors d'une compétition à Dubaï juste après l'invasion. "Donner les dotations du tournoi à l'aide humanitaire, aux familles qui souffrent, aux enfants qui souffrent, ça, c'est quelque chose qui aurait un peu d'impact", a-t-il ajouté. "Dans ce cas, le tennis serait le seul sport à donner un tel montant, et ce serait grâce à Wimbledon, qui en tirerait toute la gloire."

La Fédération biélorusse monte au créneau

La Fédération biélorusse de tennis s'est elle aussi exprimée sur le sujet jeudi soir, dénonçant dans un communiqué une décision qui ne fait qu'"inciter à la haine et à l'intolérance". "La Fédération bélarusse de tennis condamne catégoriquement la décision prise par les organisateurs de Wimbledon de suspendre les joueurs biélorusses et russes", écrit-elle. "Des actions aussi destructives ne contribuent en rien à un règlement des conflits, mais ne font qu'inciter à la haine et à l'intolérance sur une base nationale". L'instance ajoute qu'elle consulte des juristes afin de "protéger avant tout les joueurs de tennis bélarusses partout dans le monde".

Les organisateurs de Wimbledon ont annoncé mercredi l'exclusion de l'édition 2022 du tournoi des joueurs russes et bélarusses en raison de la guerre en Ukraine, une décision déjà vivement contestée par l'ATP et la WTA. La première a qualifié d'"injuste" et a exprimé sa crainte face à un possible "dangereux précédent préjudiciable pour le sport". La seconde s'est elle aussi déclarée "très déçue" de l'annonce faite par Wimbledon qu'elle estime "ni juste, ni justifiée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.