Info franceinfo Wimbledon : les joueurs russes et biélorusses exclus du tournoi

Il n'y aura pas d'exception, pas même pour le numéro 2 mondial, Daniil Medvedev.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tournoi de tennis de Wimbledon. (AELTC/JON SUPER / POOL)

Aucun joueur de tennis russe ou biélorusse ne participera au tournoi de Wimbledon qui se tient du 27 juin au 10 juillet 2022 en Angleterre, selon les informations de franceinfo, mercredi 20 avril, confirmées par l'organisation du tournoi.

En raison de la guerre en Ukraine et en accord avec le gouvernement britannique, les organisateurs ont décidé d'exclure quelques-uns des meilleurs joueurs de tennis du monde, notamment le numéro 2 mondial, Daniil Medvedev et le 8e, Andrey Rublev. Chez les femmes, Anastasia Pavlyuchenkova,15e mondiale, est également exclue, tout comme la Biélorusse Victoria Azarenka,18e. "Dans les circonstances d'une agression militaire injustifiée et sans précédent, il serait inacceptable que le régime russe tire le moindre bénéfice de la participation de joueurs russes ou bélarusses", explique l'All England Lawn Tennis Club dans un comuniqué. "Nous avons par conséquent l'intention, avec un profond regret, de rejeter l'inscription de joueurs russes et bélarusses à Wimbledon."

Une décision "inacceptable" pour le Kremlin

Les organisateurs de Wimbledon sont les premiers à prendre une telle décision. En individuel, les tournoi ATP et WTA s'étaient contentés d'imposer une bannière neutre. Les joueurs russes et biélorusses ont déjà été écartés des compétitions par équipe. Il est vraisemblable qu'ils ne participeront à aucun tournoi sur le sol britannique, notamment celui du Queen's, prévu du 13 au 19 juin 2022, juste après Roland Garros. La Kremlin a déploré une décision "inacceptable", via son porte-parole qui dénonce des sportifs "otages de préjugés politiques".

Jointe par franceinfo, la Fédération française de tennis assure que les joueurs russes et biélorusses seront acceptés au tournoi de Roland-Garros "dans l'état actuel des choses". Cela confirme la position de la FFT prise le 16 mars. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Wimbledon 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.