Teddy Riner en or, Léon Marchand en feu et les Bleues du rugby pas convaincantes... Le récap sport du week-end

Football, rugby, vélo, tennis, judo et même natation... Le week-end fut dense en termes d'actualité sportive.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 5 min
Teddy Riner, Léon Marchand et Kelly Arbey. (AFP / SIPA / AFP)

L'actualité sportive était très riche lors de ce week-end conclu avec la victoire du PSG sur Marseille dans le Classique, dimanche 31 mars. Mais avant cela, les Françaises du rugby se sont également imposées de manière poussive en Ecosse, samedi, lors de leur deuxième rencontre dans le Tournoi. Sans oublier le triomphe de Mathieu van der Poel sur les routes du Tour des Flandres, de l'or pour les judokas français en Turquie, les finales du Masters 1000 de Miami et un Léon Marchand toujours aussi exceptionnel de l'autre côté de l'Atlantique.

Ligue 1 : le PSG remporte le Classique, Brest suit le rythme

Dans l'affiche du dimanche soir, le PSG s'est sorti du piège tendu par son rival marseillais au Vélodrome en signant une victoire heureuse grâce à deux buts de Vitinha et Gonçalo Ramos en contre-attaque (2-0). Les Phocéens peuvent nourrir des regrets tant ils ont fait planer la menace sur la cage de Donnarumma, sans trouver la faille malgré une supériorité numérique pendant plus de la moitié de la rencontre.

Ils restent 7es à sept points de Lille, 4e, qui l'a emporté dans le derby face à Lens (2-1), vendredi. De leur côté, les Parisiens conservent leur avance de 12 unités sur l'incroyable dauphin brestois, encore vainqueur au forceps sur la pelouse de Lorient (1-0). Monaco complète le podium après son succès à Metz (5-2), samedi.

Rugby : des Bleues poussives mais victorieuses

Qu'elle semblait loin la balade de l'an dernier, quand le XV de France avait passé un 55-0 à l'équipe d'Ecosse. Samedi, la promenade de santé s'est transformée en chemin de croix pour les Bleues, difficiles vainqueures à Edimbourg (15-5). Fébriles au possible dès qu'il fallait concrétiser leur domination - seulement deux essais en 14 entrées dans les 22 m adverses -, les partenaires de Romane Ménager n'ont dû leur salut qu'à leur force de caractère. Une qualité certes nécessaire, mais qui ne sera certainement pas suffisante au moment d'affronter les Anglaises lors de la dernière journée, pour la finale annoncée.

Avant d'envisager ce clash, et pour éviter qu'il ne se transforme en crash, les Françaises ont toutefois intérêt à redresser la barre. Ça commence, dès dimanche 14 avril, par la réception de l'Italie lors de la 3e journée de ce Tournoi. Des Italiennes qui ont eu la bonne idée d'effacer la claque inaugurale reçue contre l'Angleterre, en s'imposant d'une courte tête face à l'Irlande (27-21).

.
Journée 2 : le résumé de Ecosse - France (2024) . (France TV)

Natation : la razzia Marchand

Loin de l'ambiance souvent feutrée des bassins français, Léon Marchand empile les titres dans la folie des finales universitaires NCAA à Indianapolis. Poussé par un public en fusion, le Français de 21 ans a ajouté trois nouveaux titres individuels (500 yards, 400 yards 4 nages, 200 yards brasse) à sa collection, tout en portant son université d'Arizona State à la victoire finale. "J'essaie juste d'explorer toutes mes possibilités, je n'ai pas d'objectif de chrono quand je nage, mon but est juste de donner mon maximum", a déclaré Marchand, au micro d'ESPN.

A des milliers de kilomètres de Paris, où il est attendu comme le Messie de la natation tricolore aux Jeux, le triple champion du monde réalise une préparation idéale. Sans pression et dans une "ambiance de potes". Et en plus, les résultats suivent...

Tennis : Collins sur le tard, Sinner impérial à Miami

Eloge de la patience pour Danielle Collins. A 30 ans, l'Américaine a remporté à Miami le premier WTA 1000 de sa carrière en battant en finale, samedi, Elena Rybakina. Sur ses terres natales de Floride, où elle n'aura concédé qu'un seul set durant la semaine, Collins est devenue la joueuse la moins bien classée (53e) à remporter ce tournoi. Pas de quoi, cependant, la faire revenir sur sa décision de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison. Elle qui souffre d'endométriose a assuré qu'elle ne changerait pas d'avis en dépit de sa forme étincelante depuis l'annonce de sa future retraite (18 victoires en 22 matchs).

L'Italien Jannick Sinner continue, lui, de s'affirmer avec autorité sur le circuit. Grâce à son succès net et sans bavure contre Grigor Dimitrov (6-3, 6-1), en finale du Masters de Miami, le vainqueur de l'Open d'Australie en janvier, devient ce lundi numéro 2 mondial. S'il continue sur sa lancée, Sinner peut espérer chatouiller Novak Djokovic et lui ravir sa place de numéro 1. L'Italien a beaucoup de points à prendre lors de la saison sur terre battue, où il avait été légèrement en retrait en 2023 : demies à Monte-Carlo, quarts à Barcelone, huitièmes à Rome et surtout deuxième tour à Roland-Garros.

Judo : la bonne opération de Riner et Malonga

Le Grand Slam d'Antalya, dimanche, était l'occasion pour les judokas tricolores de marquer de précieux points en vue des Jeux olympiques de Paris. Sans briller tout au long de la journée, mais pragmatique, à l'image de cette finale où il s'est défait du Japonais Tatsuru Saito grâce à un waza-ari alors qu'il avait été averti deux fois par l'arbitre, Teddy Riner a assuré l'essentiel. Le voilà provisoirement parmi les huit têtes de série du tournoi olympique en +100 kg. Quelques heures plus tôt, Madeleine Malonga (-78 kg) a récolté l'or en dominant l'Allemande Alina Bohm, ce qui pourrait compter à l'heure du choix. Le comité de la Fédération doit trancher la semaine prochaine quant à l'athlète qu'il enverra dans cette catégorie aux Jeux. Elle était jusqu'alors en balance avec Audrey Tcheuméo.

Cyclisme : la nouvelle démonstration de Mathieu van der Poel

Le Néerlandais n'est pas près de se défaire de son aura d'ogre des classiques. Parti seul à 45 km de l'arrivée, Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) a écrasé la concurrence - réduite à peau de chagrin en raison des chutes et des forfaits - s'adjugeant son troisième Tour des Flandres avec plus d'une minute d'avance. Il est ainsi devenu à 29 ans co-recordman de l'épreuve avec six autres champions, Fabian Cancellara, Tom Boonen, Johan Museeuw, Eric Leman, Fiorenzo Magni et Achiel Buysse. L'Italien Luca Mozzatto (Arkéa-B&B Hotels) et l'Allemand Nils Politt (UAE Team Emirates), deuxième et troisième, ont su sauter sur les miettes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.