Sports d'hiver : de premières chutes de neige à la station du Champ du Feu

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Déjà 20 centimètres de neige sont tombés sur la station de ski du Champ du Feu (Bas-Rhin), et 50 sont prévus pour le week-end du samedi 2 décembre. À présent, l'urgence est de rendre la poudreuse praticable. -
Sports d'hiver : de premières chutes de neige à la station du Champ du Feu Déjà 20 centimètres de neige sont tombés sur la station de ski du Champ du Feu (Bas-Rhin), et 50 sont prévus pour le week-end du samedi 2 décembre. À présent, l'urgence est de rendre la poudreuse praticable. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - L.Campisi, J.Gosset, M.Muller
France Télévisions
France 2
Déjà 20 centimètres de neige sont tombés sur la station de ski du Champ du Feu (Bas-Rhin), et 50 sont prévus pour le week-end du samedi 2 décembre. À présent, l'urgence est de rendre la poudreuse praticable.

Au Champ du Feu (Bas-Rhin), le brouillard est dense et les chutes de neige sont abondantes. Les dameuses entrent déjà en action dans la station de ski, et les pisteurs sécurisent les installations. Il y a déjà 20 centimètres de neige, et 50 sont prévus pour le week-end du samedi 2 décembre, avec une semaine d'avance sur le programme. L'urgence maintenant est de rendre la poudreuse praticable.

La station espère voir le froid se maintenir

Certaines années, il y a jusqu'à une heure d'attente dans le magasin de matériel. Mais pour l'instant, c'est au téléphone de l'hôtel qu'il y a la queue. On dénombre deux fois plus d'appels que la semaine précédente. Les réservations sont déjà complètes pour le week-end et pour les mois prochains. "Les gens sont curieux, valident leurs réservations et commencent à penser à Noël", indique Marie-Mathilde Morel, directrice de Mont Champ du Feu, qui vient de recevoir un appel pour la Saint-Valentin. Après plusieurs années difficiles en raison du climat, la station espère voir le froid se maintenir pour une saison réussie.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.