Sports d’hiver : dans les Pyrénées, l’ouverture d’une station retardée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Dans les Pyrénées, la pluie bouleverse le coup d'envoi de la saison des sports d'hiver. À Font-Romeu, tout était prêt pour accueillir les clients vendredi 1ᵉʳ décembre, mais le redoux est arrivé, la forçant à retarder son ouverture. -
Sports d’hiver : dans les Pyrénées, l’ouverture d’une station retardée Dans les Pyrénées, la pluie bouleverse le coup d'envoi de la saison des sports d'hiver. À Font-Romeu, tout était prêt pour accueillir les clients vendredi 1ᵉʳ décembre, mais le redoux est arrivé, la forçant à retarder son ouverture. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - V. Chatelier, S. Dauba, T. Toujas
France Télévisions
France 2
Dans les Pyrénées, la pluie bouleverse le coup d'envoi de la saison des sports d'hiver. À Font-Romeu, tout était prêt pour accueillir les clients vendredi 1er décembre, mais le redoux est arrivé, forçant la station à retarder son ouverture.

La station devait ouvrir dans la matinée du vendredi 1er décembre, mais la pluie s’est invitée à la fête. Les remontées mécaniques sont à l’arrêt toute la journée. Pour un groupe d’étudiants qui comptait skier, c’est une déception, mais aussi pour la station de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), qui accueille plus de 5 000 skieurs par jour. "Ce n’est que partie remise. (…) Dès 19h, la pluie va se transformer en neige. On va accueillir de la neige une grosse partie de la nuit et les températures négatives vont nous aider à démarrer la saison jusqu’au 1er avril", estime Jacques Alvarez, directeur de Altiservice Font-Romeu Pyrénées 2000.

Un retard de 24 heures à cause de la pluie 

L’ouverture se fera donc un jour plus tard que prévu. Dans les cinq hôtels de Font-Romeu, on regarde attentivement les plannings des réservations et des annulations. Malgré le report, tous les professionnels espèrent du monde dès le week-end et la semaine suivante, avec les vacances des Espagnols.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.