Patinage artistique : l'âge minimum pour disputer les compétitions seniors va passer de 15 à 17 ans

Ce changement adopté lundi par la Fédération internationale de patinage artistique sera progressif. L'âge passera de 15 à 16 ans à partir de la saison 2023-24, puis à 17 ans lors de la saison 2024-25 et les suivantes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Kamila Valieva se produit lors du spectacle "Champions sur glace" de l'équipe Tutberidze, au palais Megasport, à Moscou, le 13 avril 2022. (RAMIL SITDIKOV / AFP)

Les débats sur le sujet existaient depuis plusieurs années. La Fédération internationale de patinage (ISU) a tranché. L'instance a annoncé, mardi 7 juin, relever l'âge minimum des patineurs et patineuses artistiques à 17 ans, au lieu de 15 actuellement pour participer aux compétitions seniors. La mesure doit permettre de "protéger la santé physique et mentale, ainsi que le bien-être émotionnel des patineurs", a écrit sur Twitter l'ISU.

"C'est une décision historique", a salué le président de l'ISU, Jan Dijkema. Ce changement avait déjà été proposé en 2018, lors d'un congrès de la fédération, mais il avait été rejeté à l'issue d'un vote.

L'évolution sera progressive. Il n'y aura ainsi aucun changement pour la saison 2022-23. L'âge passera de 15 à 16 ans à partir de la saison 2023-24, puis à 17 ans lors de la saison 2024-25 et les suivantes.

Plusieurs événements ont poussé la fédération internationale à remettre ce débat sur la table : le suicide, à 20 ans, de la patineuse russo-australienne Ekaterina Alexandrovskaya, à l'été 2020. Plus récemment, l'affaire Valieva a fait le tour du monde. Du fait de ses 15 ans et de son statut "d'athlète protégée", elle a pu patiner aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin, en février, malgré un contrôle antidopage positif. 

Des conséquences importantes

Cette décision devrait bouleverser la pratique du très haut niveau, comme l'envisageait en mars la patineuse française Maé-Bérénice Meité, interrogée par franceinfo: sport. "Cette très belle décision va forcer tout l'écosystème sportif à repenser la stratégie de l'entraînement pour que l'athlète puisse durer : la charge, le moment où les sauts sont appris, expliquait-elle alors. Cela va obliger tout le monde à revoir son approche du patinage."

Relever l'âge devrait aussi permettre aux patineuse "de leur donner du temps pour devenir matures", soulignait de son côté Amélie Pouillaude, auteure d'une thèse sur le rapport entre genre et sport. "Elles seront potentiellement moins malléables et plus armées pour s'imposer dans la relation qu'elles entretiennent avec leur entraîneur." Selon la spécialiste, les jeunes athlète auront également "l'opportunité d'être plus ajustées à la performance demandée chez les seniors, à savoir faire femme et donner des émotions."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patinage artistique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.