XV de France : Penaud et Lebel au sommet, première ligne en puissance, Jalibert en dedans... Le bilan de la tournée d'été au Japon

Un XV de France remanié a bouclé, samedi, sa saison par une deuxième victoire lors de la tournée d’été au Japon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Matthis Lebel lors du match entre la France et le Japon, le 9 juillet 2022, à Tokyo. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Le staff du XV de France voulait se servir de cette tournée japonaise pour tester son groupe. Portés par quelques titulaires présents pour encadrer les 17 néophytes, les Bleus ont montré un nouveau visage durant leurs deux rencontres sur l'archipel (victoires 42-23 et 20-15). Tous n'ont pas joué, mais certains ont saisi l'occasion pour s'illustrer. Revenu de blessure pour redevenir titulaire et capitaine de cette sélection lors de cette tournée, Charles Ollivon va donner des maux de tête au staff français dans les prochains mois. Franceinfo: sport fait le point sur les gagnants et les perdants du voyage au Japon. 

Les gagnants : Damian Penaud, Matthis Lebel et la première ligne au rendez-vous

Cela ne faisait pas de doute, mais Damian Penaud a bel et bien confirmé son statut d'indispensable sous le maillot bleu. Le Clermontois, maîtres des ailes, s'est offert un doublé lors de la première rencontre, et a été l'un des seuls à se montrer remuant au cours des périodes de creux du XV de France. Des qualités reconnues et louées par l'entraîneur en charge de l'attaque, Laurent Labit, avant le deuxième match : "Damian, tout le monde le voit sur le terrain : c'est un joueur d'une dimension athlétique hors-normes. Au fil du temps, il est aussi devenu un marqueur, un scoreur. Surtout, il a progressé sur le fait de dézoner, de se rendre disponible aux quatre coins du terrain."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Damian Penaud (@damianpenaud)

En l'absence de Gabin Villière, blessé, Matthis Lebel a lui aussi marqué des points. Auteur de deux essais sur l'ensemble des deux matchs, le Toulousain a surfé sur sa bonne forme des phases finales de Top 14 pour montrer qu'il n'était pas qu'un bon joueur de club. Alors qu'il n'avait pas spécialement brillé lors de sa première sélection à l'automne, Lebel a pris un peu plus de volume et inscrit son nom dans le ballotage pour la titularisation à l'aile.

Enfin, la première ligne tricolore a marqué les esprits par sa solidité et sa puissance durant les deux rencontres. Archi présents au plaquage (42 au total sur les deux matchs), Jean-Baptiste Gros, Peato Mauvaka et Demba Bamba ont surnagé pour mener le combat face aux Japonais. Habituels "finisheurs", les trois hommes ont prouvé qu'ils avaient l'envergure pour assumer, si besoin, le rôle de titulaire. 

Les perdants : Matthieu Jalibert et Thibaut Flament en deça des attentes

C'était peut-être le plus attendu lors de cette tournée. En l'absence de Romain Ntamack et d'Antoine Dupont, ménagés, Matthieu Jalibert avait tout pour essayer de prouver qu'il boxait dans la même ligue que ses coéquipiers. Fabien Galthié l'attendait d'ailleurs au tournant pour "relever le défi", comme il expliquait avant le premier match. Mais le Bordelais ne s'est pas porté à la hauteur de l'événement. Globalement propre, il n'est cependant pas parvenu à se dépasser et se transcender. A 23 ans, Jalibert reste pour l'instant cantonné au rôle de bon second couteau. C'est aussi le cas de Maxime Lucu, son compère à la mêlée à Bordeaux-Bègles comme en Bleu lors de ces deux matchs. Malgré deux titularisations, la charnière de l'UBB n'a pas été flamboyante.

Thibaut Flament a lui aussi vécu une tournée estivale difficile. Titularisé à deux reprises en deuxième ligne aux côtés du bizuth Thomas Jolmes, le Toulousain n'a pas profité de l'occasion pour franchir un palier dans la progression et la prise de responsabilités. A quatorze mois de la Coupe du monde à domicile, il doit encore faire ses preuves pour bouleverser la hiérarchie et bousculer les deux titulaires Paul Willemse et Romain Taofifenua, ménagés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.