Rugby : après 31 ans d’attente, le XV de France crée l’exploit en Australie

La dernière victoire des Bleus en Australie (28-19) avait été arrachée par le XV de Serge Blanco, le 30 juin 1990. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 L’arrière des français, Melvyn Jaminet a été impeccable devant les perches avec un 100%, lors de la victoire française 26-28 en Australie, le 13 juillet 2021. (SIMON BAKER / AFP)

La joie est immense à l’image de la performance du XV de France. Si ces Wallabies cherchent encore à retrouver l’éclat de leurs aînés, il était difficile d’imaginer une prouesse aussi retentissante de la jeune garde française. Les Bleus se sont imposés sur le fil (26-28), mardi 13 juillet, après la défaite d’un souffle (21-23) la semaine dernière.

En l’emportant au panache à Melbourne, malgré quelques cafouillages imputables à une équipe en partie remaniée, les Bleus de Fabien Galthié ont brisé une série de 12 défaites consécutives en Australie. Et probablement posé la première pierre vers un palmarès qui manque pour auréoler les progrès de ce XV depuis la prise en main du duo Galthié-Ibanez.

"On cherche à construire à nouveau une équipe tout en matchant avec les Australiens, à être compétitifs et à découvrir des potentiels", exposait Fabien Galthié en conférence de presse avant ce deuxième test-match. Le choix de remanier son groupe d’avants pour répondre au défi physique des Wallabies dans les rucks a été payant. Les Français, dominés territorialement en première période, ont trouvé des solutions au près s’appuyant sur les charges de Diallo, Azagoh ou encore Cazeaux.

Des Bleus sur courant alternatif

Le XV de France a d'ailleurs idéalement débuté grâce à ce combat au sol avec deux ballons grattés par Jonathan Danty (2e) et le capitaine tricolore Anthony Jelonch (4e) avant de retomber dans ses travers. Une passe dans les chaussettes de Couilloud pour Villière a annihilé un temps fort (13e) et des montées défensives parfois hasardeuses pour couper les lignes de passes auraient pu être châtiées par un essai de l’ailier australien Koroibete dès la 8e minute.

Les Bleus ont également régulièrement gâché leurs bonnes séquences par un manque de discipline. Ils sont pénalisés quatre fois en moins de 10 minutes dès l’entame et plus d’une dizaine de fois sur la rencontre. C’est pourtant après une mauvaise passe que les Bleus réalisent un premier break. Arthur Vincent fixe deux défenseurs et sert sur un plateau son ailier Damian Penaud, qui, grâce au relais de Woki, file pour inscrire le premier essai des Bleus (13-3, 22e). Mais une succession de fautes et une nouvelle approximation sous un renvoi australien permet au demi de mêlée wallabies, Gordon, de ramener ses coéquipiers à trois points à la pause (16-13).

La réussite a changé de camp

Et cinq petites minutes après le retour des vestiaires tout est à refaire. Lasolio également auteur d’un 100% au pied, permet aux siens de recoller à 16-16. Sauf que cette fois la réussite poussée par une abnégation sans faille et des remplaçants à l'apport salvateur permettent au XV de France de renverser la tendance. 

Le dégagement au pied du talonneur remplaçant, Etrillard, non habitué à ce genre de geste, pour éteindre le feu dans la défense française à la 69e minute, était probablement l’un des signes annonciateurs de la future victoire et de l’envie d’éviter un scénario similaire au match précédent. La pénalité de Loselio à la 74e qui permettait aux Australiens de mener pour la première fois du match faisait néanmoins planer l’ombre d’une malédiction au-dessus des Bleus.

C’était sans compter sur une nouvelle pénalité de l’arrière Melvyn Jaminet, auteur d’une performance XXL (9/9 face aux poteaux) et sur un dernier ballon volé par Macalou qui offraient les commandes à la France. Cette fois, les Bleus n’ont pas cafouillé leur dernier ballon et l'ont expédié vite fait bien fait en touche pour s’offrir un exploit immense. Comme Fabien Galthié l’appelait de ses vœux. Ces Bleus ont bien retenu la leçon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.