Rugby : le XV de France chute d'un souffle face à l’Australie après avoir mené toute la rencontre

Les Bleus ont encaissé une dernière pénalité dans les arrêts de jeu qui les a conduits à la défaite (23-21).

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le XV de France s'est incliné au terme d'une fin de match complètement folle face à l'Australie.  (PATRICK HAMILTON / AFP)

Le XV de France débute sa série de test-matchs par un crève-cœur. Menant au score pendant 84 minutes, les hommes de Fabien Galthié ont plié sur une dernière pénalité au bout des arrêts de jeu, à la suite d'une grossière erreur. Ils ratent une occasion en or de s'imposer en Australie pour la première fois en 31 ans. Une défaite (23-21) au goût extrêmement amer.

Les Français ont joué sans complexe pendant les 25 premières minutes du match, avant de souffrir dans le reste de la rencontre, notamment à cause d'un grand nombre de pénalités concédées. 

25 minutes et puis (presque) rien

Si l'on s'attendait à voir un XV de France émoussé de sa quarantaine de 15 jours, c'est au contraire une équipe électrique qui a débarqué sur le terrain du Suncorp Stadium de Brisbane. Sans complexe, les hommes de Fabien Galthié ont été ambitieux, empêchant totalement l'Australie de développer son jeu.

Il a fallu cinq minutes aux Français pour ouvrir le score. Après avoir volé la balle sur une mêlée adverse, Baptiste Couilloud a servi Jonathan Danty qui a trouvé à son tour Gabin Villière en bout d'alignement pour le premier essai. 15 minutes plus tard, Villière remettait le couvert et inscrivait un doublé sur une magnifique action collective. La France était alors devant 15-0, face à une équipe australienne extrêmement brouillonne. 

L'indiscipline, mot d'ordre de la deuxième mi-temps

Si le XV de France s'était mis dans la meilleure des positions pour enfin espérer battre les Wallabies sur leurs terres, ils ont souffert pendant le reste de la rencontre. Et pour cause, les Français ont concédé 14 pénalités, largement assez pour redonner confiance à une équipe d'Australie qui n'avait, après 25 minutes, rien proposé. Après avoir concédé quatre pénalités à la suite en l'espace de cinq minutes, le XV de France a cédé en fin de première mi-temps pour la première fois de la partie sur un ballon porté du talonneur Brando Paenga-Amosa (34e, 15-7). 

Rebelote en seconde période où le XV de France va continuer à être pénalisé. Mais malgré tout, les coéquipiers d'Anthony Jelonch ont tenu, répondant souvent rapidement aux points inscrits par les Australiens. Après 80 minutes, ils étaient toujours devant au score, 21-20, avec une touche en leur faveur pour clôturer le match. 

Une dernière possession complètement manquée

Les Français pensaient tenir leur victoire mais ils ont complètement craqué sur leur dernière touche. Sous pression, le lancer d'Anthony Etrillard était mal contrôlé par Teddy Iribaren qui, au lieu de taper en touche, a transmis à l'arrière Melvyn Jaminet qui n'a pas assuré sa passe. Les Wallabies ont ainsi récupéré la balle à cinq mètres de la ligne. Cette dernière offrande permettait aux Wallabies de décrocher la 14e et dernière pénalité en leur faveur, grâce à un hors-jeu français évitable. Sous les poteaux, et à la 84e minute, Lolesio donnait la victoire aux Wallabies (23-21). "Cette action, c'est un coup du sort, on aurait pu mieux contrôler la fin de match, on aurait pu faire d'autres choix... On dérape un peu, c'est cruel", regrettait Gabin Villière, auteur d'un doublé.

"On leur a donné de l'avance et on a dû se battre pour revenir. Il nous faut être plus cliniques et plus précis", a déclaré Dave Rennie, sélectionneur de l'Australie qui a par ailleurs très vite senti l'indiscipline française "À la mi-temps, le nombre de pénalités était 6-2 et 14-6 à la fin. Nous avons senti que si nous nous accrochions au ballon, ils seraient indisciplinés et nous pourrions en profiter."

"C'est un test de caractère, cette tournée"

Fabien Galthié, sélectionneur de l'équipe de France

en conférence de presse

Comme ses prédécesseurs, Fabien Galthié débute sa première tournée dans l'hémisphère sud par une défaite. Un scénario terrible pour les Bleus qui ont été beaucoup trop indisciplinés avec comme point d'orgue cette dernière touche, censée leur permettre de valider la gagne, qui leur aura, au final, été fatale.

"Ça fait partie du jeu. J'avais dit aux joueurs qu'il fallait être forts pour nous battre et qu'on allait tout faire pour amener le curseur sur la dernière action. Il faut vite basculer et ne pas nourrir de regrets. On travaille sur des scénarios, ça fait partie de ceux qu'on n'avait pas travaillés", a expliqué le sélectionneur français après le match. Pour le technicien, le cap est déjà mis sur la prochaine rencontre mardi prochain à Melbourne. "On va passer à autre chose. On est tournés vers le prochain rendez-vous. Le chemin qui nous attend, pour bien le parcourir, il faudra qu'on ait ce type de vécu, ce type d'expérience... Ça nous apprend beaucoup. C'est un test de caractère, cette tournée. On est focus sur la suite et rendez-vous dans six jours."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.