Coupe du monde de rugby : pour Guy Novès, "l'urgence pour les Bleus est de maintenir la confiance et de faire moins de fautes directes"

L'ancien sélectionneur, Guy Novès, a trouvé les Bleus un peu "hésitants" face au Tonga, même s'il retient les belles performances de Vakatawa, Raka ou Guitoune. 

Guy Novès (G) regardant la retransmission à Toulouse du match des Bleus contre l\'Argentine en Coupe du monde au Japon, le 21 septembre 2019.
Guy Novès (G) regardant la retransmission à Toulouse du match des Bleus contre l'Argentine en Coupe du monde au Japon, le 21 septembre 2019. (FREDERIC CHARMEUX / MAXPPP)

Les rugbymen français se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby au Japon dimanche 6 octobre après leur victoire dans la douleur face aux Tonga (23-21). "Je les ai trouvés un peu en dedans moralement", a commenté Guy Novès, l'ancien sélectionneur du XV de France, invité de franceinfo dimanche. "On a pourtant bien commencé la partie mais il y a eu tellement de déchets et de ballons relâchés que les Bleus n'ont pas réussi à marquer", regrette-t-il.

Il va falloir "changer de braquet" face à l'Angleterre

L'ancien sélectionneur a trouvé les Français un peu "hésitants", même s'il retient les belles performances de Virimi Vakatawa, Alivereti Raka ou Sofiane Guitoune. Les Bleus vont devoir "changer de braquet" prévient Guy Novès, car pour le prochain match de poule, ils affronteront l'Angleterre samedi 12 octobre, pour la première place du groupe. "L'urgence c'est de maintenir la confiance, faire moins de fautes directes et il faut travailler dans certains secteurs", analyse Guy Novès.

Le match contre l'Angleterre est un peu "un match amical", dit-il (l'Angleterre est également qualifiée pour les quarts de finale), sachant que "si on perd on est sur un tableau relativement favorable et si on gagne on prend la Nouvelle-Zélande, donc on va voir la suite", a-t-il conclu.