Coupe du monde de rugby : ce qu'il faut retenir de la cruelle défaite des Bleus (20-19) face aux Gallois

Terrible désillusion pour les Bleus, qui s'inclinent d'un tout petit point en quart de finale de la Coupe du monde. L'expulsion de Sébastien Vahaamahina pour un coup de coude a fait basculer la rencontre.

Le Gallois Liam Williams à la lutte avec les Bleus lors du quart de finale du Mondial à Oita, dimanche 20 octobre 2019.
Le Gallois Liam Williams à la lutte avec les Bleus lors du quart de finale du Mondial à Oita, dimanche 20 octobre 2019. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Ainsi s'arrête le parcours des Bleus en Coupe du monde. Le XV de France s'est incliné en quart de finale, dimanche 20 octobre, à Oita (Japon), face au pays de Galles d'un petit point (20-19). Le rapport de force s'est renversé après le carton rouge du Français Sébastien Vahaamahina, réduisant à quatorze une équipe déjouant jusque-là tous les pronostics.

>> Pataugeoire, "Peaky Blinders", talonneur-sanglier... Huit séquences pour se consoler après l'élimination des Bleus

Après cette cruelle conclusion, tant les Bleus ont fait preuve de solidarité défensive jusqu'au bout, voici ce qu'il faut retenir de la rencontre.

Le film du match : un avant et un après le carton

La partition tricolore a été jouée en deux temps, séparés par le carton rouge de Sébastien Vahaamahina. Un premier enjoué, durant lequel ils ont pris les devants (19-10) en jouant juste tactiquement, souvent au pied, mais en attaquant à la main dès que l'occasion se présentait. Ils ont été récompensés, malgré cinq points perdus sur les poteaux par le demi d'ouverture Romain Ntamack, par trois essais (Sébastien Vahaamahina, Charles Ollivon, Virimi Vakatawa), dont deux superbes.

 Sebastien Vahaamahina se fait expulser lors du quart de finale Galles-France, le 20 octobre 2019 à Oita (Japon).
 Sebastien Vahaamahina se fait expulser lors du quart de finale Galles-France, le 20 octobre 2019 à Oita (Japon). (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Mais à la 49e minute, le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina a écopé d'un carton rouge après un coup de coude. Après, si les Bleus ont longtemps résisté face à des Gallois peu inspirés, "grattant" ici une pénalité dans leurs 22 mètres, trouvant là une bonne touche pour faire reculer les Gallois, ils n'ont pas réussi à reprendre le contrôle du match. Ils ont notamment perdu le ballon sur une mêlée en leur faveur à 10 m de la ligne galloise, à dix minutes de la fin. Dans cette action, le sauveur gallois Ross Moriarty s'est saisi du ballon cafouillé par les Tricolores, jusqu'à l'essai. Les Bleus n'ont plus ou presque pas revu le ballon lors des cinq dernières minutes.

L'homme du match

Il a plusieurs fois été inarrêtable. Le centre du Racing Metro 92 Virimi Vakatawa a brillé sur le terrain, malgré la défaite. Il est à l'origine d'une percée qui a mené au deuxième essai signé par Charles Ollivon. Il a ensuite marqué le troisième. Plusieurs fois encore, il a tenu debout, grattant des mètres malgré plusieurs Gallois tentant de le plaquer.

Virimi Vakatawa perce la défense galloise, le 20 octobre 2019 à Oita (Japon).
Virimi Vakatawa perce la défense galloise, le 20 octobre 2019 à Oita (Japon). (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Le geste du match

Un rouge qui coûte très cher. A la 49e minute, Sébastien Vahaamahina, pourtant un des cadres de cette équipe, a perdu ses nerfs. Les Bleus, devant (19-10), avaient alors constitué un ballon porté au lieu de prendre la pénalité.... et le Néo-Calédonien a asséné un violent coup de coup au troisième ligne gallois Aaaron Wainwright, qui l'enserrait dans le maul. L'arbitre a naturellement sanctionné le geste d'un carton rouge, déterminant pour la suite du match.

On reparlera probablement longtemps de cette exclusion définitive. Elle rappelle le Mondial 2011 : huit ans plus tard, les Gallois se souviennent encore de l'expulsion à la 18e minute par leur capitaine Sam Warburton lors de la demi-finale de la Coupe du monde, remportée par les Bleus (9-8).

Sébastien Vahaamahina donne un coup de coude au Gallois Aaaron Wainwright à Oita (Japon), lors du quart de finale de la Coupe du monde, le 20 octobre 2019.
Sébastien Vahaamahina donne un coup de coude au Gallois Aaaron Wainwright à Oita (Japon), lors du quart de finale de la Coupe du monde, le 20 octobre 2019. (EDGAR SU / REUTERS)

L'image du match

Des Bleus dépités. Après un match largement contrôlé par les joueurs de l'équipe de France, ces derniers ont eu du mal à accepter leur défaite. Après le coup de sifflet final, ils ont été nombreux à se cacher le visage, parfois soutenus par un Gallois. Ici, on voit le troisième ligne de Montpellier, Louis Picamoles, très ému.

L\'équipe de France de rugby est déçue après sa défaite contre le Pays de Galles, le 20 octobre 2019 à Oita (Japon).
L'équipe de France de rugby est déçue après sa défaite contre le Pays de Galles, le 20 octobre 2019 à Oita (Japon). (PETER CZIBORRA / REUTERS)

Le baromètre pour la suite

Le XV de France a sauvé les apparences en évitant une première sortie de route avant les quarts de finale. Désormais, les Bleus ont quatre ans pour se remettre d'aplomb d'ici à la prochaine édition, qu'elle organisera en 2023. Elle sera menée par un nouveau staff, dirigé par Fabien Galthié.